Angleterre - Arsenal : Jean Petit ne voit pas Wenger s'accrocher

le
0
Angleterre - Arsenal : Jean Petit ne voit pas Wenger s'accrocher
Angleterre - Arsenal : Jean Petit ne voit pas Wenger s'accrocher

Alors qu’Arsène Wenger fête ce vendredi ses 20 ans à la tête d’Arsenal, son ancien adjoint à Monaco Jean Petit s’est confié sur les méthodes de l’entraîneur français et son avenir, étant en fin de contrat chez les Gunners en fin de saison.

Le 30 septembre 1996, le club londonien d’Arsenal a officialisé la nomination comme entraîneur d’Arsène Wenger, parti quelques semaines plus tôt du club japonais du Nagoya Grampus, pour remplacer Bruce Rioch. Vingt ans plus tard, l’entraîneur alsacien est toujours en place au sein des Gunners. A l’occasion de cet anniversaire, son ancien adjoint à Monaco Jean Petit s’est longuement confié au sujet d’Arsène Wenger et notamment au sujet de son arrivée à Monaco en 1987. « Il avait été à Cannes, au centre de formation. Il arrivait de Nancy, où je ne sais pas si l’équipe est descendue ou pas mais a fini vers la fin du classement (ndlr : Nancy a fini 19eme cette saison-là et a été relégué en deuxième division), et c’était un pari osé de la part de (Jean-Louis) Campora (ndlr : président de l’AS Monaco à l’époque), se rappelle Jean Petit. Il a dû se renseigner auprès d’autres présidents et peut-être d’autres joueurs et entraîneurs pour le faire venir ici. C’était difficile, comme quand il est parti à Arsenal. »

Petit : « Wenger est attaché au club auquel il appartient »

Ce qui a surpris Jean Petit à l’arrivée d’Arsène Wenger comme entraîneur du club du Rocher, c’est le professionnalisme, la rigueur de ce dernier au niveau des séances d’entraînement. Il a également confié que l’entraîneur d’Arsenal n’est pas du genre à changer de plans au niveau de la tactique, préférant adapter son recrutement au système plutôt que l’inverse. « Il venait, il préparait les séances. Il arrivait toujours deux heures avant les joueurs, c’était cadré et il savait parler. Tactiquement, il a toujours gardé son 4-4-2 qu’il a fait chez nous. Il n’a jamais changé, les joueurs qui venaient chez nous, il les prenait pour qu’ils jouent dans ce système et il a continué à Arsenal, note Jean Petit. Il sait ce que représente un joueur, il sait ce que représente un club. Il est attaché au club auquel il appartient, c’est un entraîneur qui est fidèle et rigoureux. Il n’y a pas de juste milieu et, au fil des ans, il est devenu peut-être plus philosophe, plus psychologue parce que, quand il était chez nous, c’était un jeune entraîneur. »

Petit : « Peut-être qu’Arsenal a peur de le lâcher »

A l’issue de la saison, Arsène Wenger sera libre de tout engagement avec la fin de son contrat avec Arsenal. L’ancien entraîneur de Monaco est connu pour toujours aller au bout de ses engagements et c’est ce qui pourrait remettre en doute son avenir à long terme à Arsenal. Pour Jean Petit, si les Gunners se décident à changer d’entraîneur après 20 ans, Arsène Wenger n’aura pas de difficultés à trouver un point de chute. « Il est fidèle, il a des contacts, il finit ses contrats et, là, il termine son contrat avec Arsenal à la fin de la saison. Après, c’est une discussion mais s’il sent qu’Arsenal ne veut pas continuer, il partira, confirme Jean Petit. Il ne s’accrochera pas, il peut partir si on ne lui renouvelle pas la confiance. Il peut très bien aller en Allemagne parce qu’il parle couramment allemand, le Bayern Munich l’avait un jour demandé. Il a un nom qui parle à tous les clubs, que ce soit en Allemagne, en Angleterre, en France peut-être avec le PSG mais aussi l’équipe de France... mais peut-être qu’il peut prendre aussi l’équipe d’Angleterre, on ne sait pas. Une équipe nationale pour finir, même s’il n’est pas vieux, ça peut le titiller. Je pense que ce n’est pas lui qui a peur de lâcher, mais c’est Arsenal qui a peut-être peur de le lâcher. » Un avenir qui devrait être tranché dans les mois à venir...
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant