Angleterre - Arsenal : Giroud reconnait un début de lassitude

le
0
Angleterre - Arsenal : Giroud reconnait un début de lassitude
Angleterre - Arsenal : Giroud reconnait un début de lassitude

Désormais remplaçant à Arsenal après avoir été blessé pendant plusieurs semaines, Olivier Giroud commence à se lasser et craint pour sa place en équipe de France.

Qui sera titulaire aux côtés d’Antoine Griezmann vendredi contre la Suède ? C’est la question que tout le monde se pose et seul Didier Deschamps connait la réponse. En concurrence avec Kevin Gameiro, Olivier Giroud est revenu sur sa situation en club et en équipe nationale ce mardi dans les colonnes de L’Equipe. L’attaquant d’Arsenal, laissé au repos en début de saison suite à l’Euro, puis blessé à un pied, a marqué trois buts en sept matchs (toutes compétitions confondues) cette saison, Kevin Gameiro en ayant marqué cinq en treize matchs.

Giroud : "Je me dis que le train part sans moi"

Désormais remplaçant à Arsenal, où Alexis Sanchez lui a chipé la place d’avant-centre, l’ancien Montpelliérain commence à ressentir une forme de lassitude. « Quand je regarde Arsenal des tribunes, une équipe qui joue bien et qui réalise un très bon début de championnat, je me dis que le train part sans moi et qu’il ne faut pas prendre trop de retard. (…). Le coach a dit qu’il m’admirait pour ma force de caractère. Je sais qu’il me soutient. Mais bon… Il ne faut pas que ça dure trop longtemps ou que ça se reproduise trop souvent. A force, c’est usant. Si mon temps de jeu continue à stagner, ça aura des conséquences sur mon avenir en sélection. Je ne peux pas jouer un match sur cinq. Il ne faut pas faire les comptes début novembre. Mon avenir, je le vois à Arsenal pour deux ou trois ans encore j’espère », reconnait-il.

Giroud : " Je reste sur 11 buts lors de mes 15 dernières sélections "

En Bleu, Giroud a réussi un bel Euro, mais son absence lors du dernier rassemblement début octobre a permis à Gameiro de se montrer. « Les absents ont toujours tort. Mais l’équipe de France a besoin d’attaquants avec des qualités différentes. Je suis content pour Kevin parce qu’il a cravaché dur pour revenir en sélection. C’est bien qu’il ait pu scorer. Après, il ne faut pas tout remettre en question. Je reste sur 11 buts lors de mes 15 dernières sélections. Au-delà des statistiques, j’ai réussi à faire de bons matchs, je pense, avec une équipe qui m’a souvent remis en selle dans le passé. Je pense que j’ai montré une vraie complémentarité avec Antoine pendant l’Euro et même avant. » Alors que Giroud (30 ans, 57 sélections, 59 buts) et Gameiro (29 ans, 11 sélections, 3 buts) sont tous les deux en forme physiquement, le choix de Didier Deschamps vendredi pourrait être déterminant pour la suite de la carrière en bleu d’Olivier Giroud.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant