Angleterre : A domicile, les Anglais ont-ils le choix ?

le
0
Angleterre : A domicile, les Anglais ont-ils le choix ?
Angleterre : A domicile, les Anglais ont-ils le choix ?

Seule équipe du Nord à avoir déjà décroché la couronne mondiale (en 2003), l'Angleterre ne peut rien viser d'autre qu'un deuxième sacre à domicile.

 


PARCOURS EN COUPE DU MONDE
1987 : quarts de finale
1991 : finaliste
1995 : 4eme
1999 : quarts de finale
2003Vainqueur
2007 : finaliste
2011 : quarts de finale

CALENDRIER
18/09 (à 21h - Twickenham) : Angleterre - Fidji
26/09 (à 21h - Twickenham) : Angleterre - Galles
03/10 (à 21h - Twickenham) : Angleterre - Australie
10/10 (à 21h - Manchester City Stadium) : Angleterre - Uruguay           

 

 

Capitale : Londres
Superficie : 130 395 km²
Population : 53 012 456
Hymne : God save the Queen (écoutez ici)

Fédération créée en 1871
Classement WorldRugby (07/09/15) : 4eme
Nombre de licenciés
: 330 347
Nombre de clubs : 2 099
Emblème : la rose de Lancaster
Surnom : le XV de la Rose 
Site internet : www.englandrugby.com
Twitter : @EnglandRugby
Couleur : blanc

 

 

La Rose va-t-elle refleurir ?

À domicile, l’Angleterre, championne du monde en 2003, fait partie des équipes favorites à la victoire finale, poussée par ses supporters et le fameux « Swing Low, Sweet Chariot ». Mais la ferveur populaire ne sera pas le seul atout de cette équipe. Depuis l’arrivée de Stuart Lancaster, le XV anglais pratique un rugby de qualité, un jeu déployé alléchant et prometteur, même si pour le moment les résultats tardent à sourire (les Anglais n’ont plus gagné un Tournoi des VI Nations depuis 2011). Pour gagner un Mondial, il faut aussi une dose de pragmatisme et de réalisme, deux qualités très « british ». Placé dans un groupe difficile, le XV de la Rose aura-t-il les moyens de rééditer sa performance de 2003 ? N’oublions pas que cette équipe anglaise est l’une des seules (avec l’Afrique du Sud) à avoir battu les All Blacks depuis leur titre mondial en 2011. Et ça, c’est une sacrée référence !

Le joueur à suivre : Jonathan JOSEPH

C’est le nouveau chouchou du public anglais. « JJ », comme on le surnomme outre-Manche, est la révélation de ces derniers mois. Meilleur marqueur du dernier Tournoi des VI Nations avec quatre essais, Jonathan Joseph (24 ans) est ce que l’on appelle un OVNI. Si le joueur a mis du temps pour éclore au plus haut niveau, il régale aujourd’hui avec ses cadrages débordements et ses percées surpuissantes. Si remplacer Manu Tuilagi était un réel challenge, le joueur de Bath n’a pas mis longtemps pour se mettre tout le monde dans la poche, Stuart Lancaster le premier. « Il ne me surprend pas ! Il a su saisir sa chance avec des superbes performances lors de ce Tournoi. Il est explosif et correspond parfaitement à la manière dont on veut que l’équipe joue. » Aujourd’hui, « JJ » est incontournable. L’Angleterre tient sa nouvelle perle rare.

Le sélectionneur : Stuart LANCASTER

Stuart Lancaster, c’est le troisième ligne anonyme de Leeds Carnegie, l’international U19 et U21 écossais. A 45 ans, Lancaster n’a pas eu une carrière de grand joueur, ni même de grand entraineur. Après un court passage dans son club de Leeds, il entre à la Fédération anglaise comme responsable de la formation et responsable de l’équipe réserve du XV de la Rose. Lancaster est nommé par intérim en 2011, après une Coupe du monde ratée de l’Angleterre et la démission de Martin Johnson. Pour son premier VI Nations en 2012, aidé par Graham Rowntree et Andy Farrell, Lancaster amène l’Angleterre sur la deuxième place du podium. Il est confirmé à la tête de l’équipe. Depuis, Lancaster n’a pas fait mieux. Et de l’autre côté de la Manche, on commence à s’impatienter. Entre les vieux briscards qui ne comprennent toujours pas sa nomination et les échecs à remporter le Tournoi, Lancaster joue gros sur cette Coupe du monde. A domicile, si le XV de la Rose ne ramène pas le trophée, Stuart Lancaster pourrait quitter le navire. 

LES 31 ANGLAIS
Avants (17) : James Haskell (Wasps), Ben Morgan (Gloucester), Chris Robshaw (Harlequins), Billy Vunipola (Saracens) Tom Wood (Northampton), George Kruis (Saracens), Joe Launchbury (Wasps), Courtney Lawes (Northampton), Geoff Parling (Exeter), Kieran Brookes (Northampton), Dan Cole (Leicester), Joe Marler (Harlequins), Mako Vunipola (Saracens), David Wilson (Bath), Jamie George (Saracens), Rob Webber (Bath), Tom Youngs (Leicester)

Arrières (14) : Mike Brown (Harlequins), Alex Goode (Saracens), Jonny May (Gloucester), Jack Nowell (Exeter), Anthony Watson (Bath), Brad Barritt (Saracens), Sam Burgess (Bath), Jonathan Joseph (Bath), Henry Slade (Exeter), Owen Farrell (Saracens), George Ford (Bath), Danny Care (Harlequins), Richard Wigglesworth (Saracens), Ben Youngs (Leicester)

Avec la collaboration du magazine OVALE

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant