Angleterre: 8 hommes arrêtés pour un piratage informatique contre Barclays

le
1
Angleterre: 8 hommes arrêtés pour un piratage informatique contre Barclays
Angleterre: 8 hommes arrêtés pour un piratage informatique contre Barclays

Huit hommes ont été arrêtés pour un piratage informatique contre une agence de la banque Barclays à Londres qui a débouché sur le vol de 1,3 million de livres (1,5 million d'euros), a annoncé vendredi la police.Les hommes, âgés de 24 à 47 ans, ont été interpellés jeudi et vendredi et placés en garde à vue dans plusieurs commissariats à Londres, selon la même source.L'attaque, qui remonte à avril, a visé une succursale de Barclays à Swiss Cottage (nord de Londres). La police a retrouvé un commutateur KVM (clavier-écran-souris) de contrôle à distance, avec un routeur 3G, installé sur l'un des ordinateurs de la succursale.L'appareil, qui permet de prendre le contrôle à distance d'ordinateurs, avait été installé par un homme se faisant passer pour un ingénieur informatique chargé de la maintenance, selon le communiqué de la police.Ce stratagème a permis aux malfaiteurs de transférer à distance de l'argent sur leurs comptes.La police avait annoncé la semaine dernière avoir déjoué une tentative de piratage informatique similaire contre une agence de la banque Santander du sud-est de Londres. Douze hommes avaient été arrêtés, dont quatre inculpés.Les policiers menaient vendredi des perquisitions dans plusieurs adresses à Londres et dans l'Essex (est de la capitale). La police a saisi de l'argent liquide, des bijoux, de la drogue, des "milliers de cartes de crédit" et des données personnelles, selon le communiqué, précisant qu'une adresse du centre de Londres était considérée comme le centre de "contrôle" des fraudeurs."Les responsables de ce délit sont des acteurs importants d'un réseau criminel sophistiqué et déterminé, qui ont utilisé leurs capacités techniques considérables et leur savoir-faire criminel pour infiltrer et exploiter des systèmes bancaires sûrs", a déclaré l'inspecteur Mark Raymond, de l'unité de Scotland Yard spécialisée dans la criminalité en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le vendredi 20 sept 2013 à 11:05

    Dans tous les centre informatique prétendus "hautement sécurisés" suffit d'attendre de passer la porte avec un employé qui vous tient la porte en vous disant bonjour, c'est lamentable et ça perdure depuis l'origine des salles blanches prétendues hautement sécurisées.