Anglais à la fac: Fioraso minimise sa réforme

le
0
La ministre de l'Enseignement supérieur assure que cette mesure concernera «moins de 1 % des cours».

Aujourd'hui, sauf exception, faire cours en anglais à l'université reste interdit par la loi Toubon sur la défense de la langue française. De nombreux enseignements y sont pourtant déjà délivrés dans la langue de Shakespeare, notamment les matières scientifiques au niveau master. «Régulariser la situation» de ces nombreux cours, tel était donc l'objectif affiché du volet consacré à l'anglais dans le projet de loi sur l'enseignement supérieur.

Jusqu'à ce qu'une petite phrase de la ministre de l'Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, rapportée par Libération, laisse apparaître d'autres intentions. «Si nous n'autorisons pas les cours en anglais, (...) nous nous retrouverons à cinq à discuter de Proust autour d'une table.» Aussitôt, la polémique enflamme les milieux universitaires et littéraires, l'Académie française allant jusqu'à publier un...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant