«Angie», l'art du pouvoir sans risque et sans partage

le
0
La chancelière a mené campagne avec un argument principal, elle-même, et une méthode qui a fait ses preuves, ne prendre aucun risque inconsidéré.

Le pouvoir est dans ses mains: un losange, formé de ses doigts qu'elle tient près de son ventre. Tous les Allemands connaissent le geste. Sur la façade entière d'un bâtiment près de la gare centrale de Berlin, la CDU en a même fait une affiche de campagne, installée début septembre:«L'avenir de l'Allemagne est entre de bonnes mains», lit-on. Sur 1 400 m², on voit la pose symbolique de la chancelière mais pas son visage. L'image a été tournée en dérision des centaines de fois. Elle a donné lieu à des analyses et des commentaires sur sa signification. Et cette semaine, la figure de cire de la chancelière, au «cabinet de Madame Tussauds» (le musée Grévin allemand), a été remplacée par une nouvelle, avec les mains en losange. Pour peu, Angela Merkel aurait presque pu être réélue sans avoir à dire un mot.

La chanc...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant