Angers et Marseille, destins croisés

le
0
Angers et Marseille, destins croisés
Angers et Marseille, destins croisés

Ce soir, Angers et Marseille s'affrontent pour le compte de la 36e journée de Ligue 1. Au match aller, les Angevins s'étaient imposés au Vel'. Le premier exploit du SCO et le début de la fin pour l'OM.

Les Marseillais ont la mine basse quand ils rentrent aux vestiaires du Vélodrome. Le but de Michy Batshuayi sur penalty n'a servi à rien. D'ailleurs, le Belge est certainement l'Olympien le plus frustré. Après ses coéquipiers, qui ont déjoué pendant plus d'une heure, et après lui-même, qui a vendangé pas mal de situations dangereuses en fin de rencontre. À cause d'une première période catastrophique dans le jeu, les Marseillais ont fini par être vite menés au score. C'est Thomas Mangani qui a ouvert le compteur angevin sur penalty (déjà), après une faute complètement stupide de Rémy Cabella. Le SCO a ensuite fait le dos rond, pour piquer une seconde banderille à la 70e minute, toujours sur coup de pied arrêté. Cette fois-ci, Mangani s'est mué en passeur pour trouver la tête de Romain Thomas. Le marquage de Lucas Ocampos était plus que laxiste. Même si Michy a réduit le score, la pilule est difficile à avaler. On est le 27 septembre, on joue la 8e journée de Ligue 1, et pour la première fois de la saison, le Vélodrome gronde vraiment. Le début des emmerdes.

La première désillusion pour Marseille


Avant de recevoir le SCO, Marseille n'a pas encore de réels problèmes à domicile. Même si le début de saison est plus que compliqué avec le départ précipité de Marcelo Bielsa, l'arrivée en catastrophe de Michel et les deux défaites en ouverture du championnat, l'OM s'en sort plutôt pas mal. Surtout au Vélodrome. Après une nette victoire contre Troyes (6-0), les Marseillais ont infligé un sévère 4-1 à Bastia et ont obtenu un match nul inespéré à dix contre onze face à l'Olympique lyonnais (1-1). Et puis arrive ce match face à Angers. En une rencontre, Marseille expose toutes ses faiblesses, qui vont peu à peu se transformer en fardeaux. En première période, l'OM ne se procure absolument aucune occasion. Il faut dire que le projet de jeu n'existe pas. Les Marseillais sont à court d'idées, impuissants, incapables de construire quelque chose. Les premières relances sont bien trop timides et les joueurs offensifs sont obligés de tenter des exploits individuels sur chaque action.

Marseille sombre à la maison
En seconde mi-temps, les Marseillais sont enfin parvenus à se mettre à…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant