Angers bouffe Monaco tout cru

le
0
Angers bouffe Monaco tout cru
Angers bouffe Monaco tout cru

Cette après-midi, Angers a déjoué les pronostics en procurant du spectacle et en éclatant l'AS Monaco, rongé par les absences (3-0).

SCO Angers 3-0 AS Monaco

Buts : Ndoye (19e et 43e) et Yattara (55e) pour Angers

La résussite insolente du SCO cette saison tient en une date : le 24 juin 2015. Ce jour-là, Angers a fait signer Cheikh Ndoye, sans dépenser un rond. Révélé à Créteil, élu dans l'équipe-type de Ligue 2 grâce à ses onze buts, courtisé par Lille et Montpellier, le Sénégalais est décidément une affaire en or pour Angers. Désormais capitaine, il en est désormais à sept buts en Ligue 1. Pas mal pour un milieu récupérateur. Encore énorme aujourd'hui, il a permis à ses coéquipiers d'être sereins et de pratiquer un football alléchant. Faisant ainsi terre les mauvaises langues qui décrivaient le SCO comme une équipe chiante et défensive. Ce samedi soir face à Monaco, les Angevins ont prouvé qu'ils avaient du ballon, et qu'ils pouvaient prétendre à regarder vers le haut, plutôt que vers le bas.

Ndoye arrache deux buts


Angers entre bien mieux dans le match que son adversaire. Même si les Monégasques gardent un peu plus le ballon, il n'y a pas vraiment de mouvements. Dans les trente derniers mètres, les joueurs de Leonardo Jardim ne prennent pas du tout assez de risques. Et quand Bernardo Silva en prend un en essayant de lober le gardien angevin, c'est très loin de payer (14e). En face, le SCO se projette immédiatement vers l'avant dès la récupération. Le jeu très vertical mais très propre techniquement des Angevins fait beaucoup de mal aux Monégasques. Yattara, en pointe, régale le public avec ses grands ponts et ses contrôles orientés. Face à l'impuissance monégasque, le SCO passe la vitesse supérieure tandis que les Portugais de l'ASM récoltent les cartons jaunes.

Déjà avertis par la frappe vicieuse de Kekteophomphone (15e), les joueurs de Monaco finissent par craquer. Sur coup de pied arrêté, comme d'habitude. Romain Thomas trouve le poteau sur corner. Le ballon revient sur Saïss qui frappe sur son coéquipier, Cheikh Ndoye, qui lui-même dévie le ballon au fond des filets. C'est goal. Juste avant la mi-temps, après une pluie d'occasions (Capelle à la 23e, Sunu et Kekteo à la 38e), le SCO double la mise exactement de la même manière. Un montant touché, une autre frappe dans la foulée, et Ndoye…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant