Angela Merkel veut réduire l'afflux de réfugiés en Europe

le
0
 (Précisions) 
    WILDBAD KREUTH, Allemagne, 6 janvier (Reuters) - Angela 
Merkel a indiqué mercredi qu'elle souhaitait ralentir l'afflux 
de réfugiés dans l'Union européenne tout en maintenant les 
frontières ouvertes à l'intérieur du bloc communautaire. 
    "Il est très important pour moi de parvenir à la fois à une 
réduction notable du flux de réfugiés et, dans le même temps, de 
préserver la liberté de mouvement des personnes au sein de 
l'Union européenne", a déclaré la chancelière allemande devant 
la presse lors d'une réunion de la CSU (Union 
chrétienne-sociale), alliée bavaroise de son parti la CDU (Union 
chrétienne-démocrate). 
    Cette liberté de mouvement, concrétisée par l'espace 
Schengen, a été "un moteur pour le développement économique et 
la prospérité". 
    Angela Merkel s'exprimait deux jours après l'instauration 
par le Danemark et la Suède de contrôles à leurs frontières.  
    Plus d'un million de personnes fuyant le Moyen-Orient et 
l'Afrique sont arrivées en Europe en 2015, l'Allemagne étant 
leur destination privilégiée, et selon certaines sources, elle a 
reçu environ 1,09 million de demandeurs d'asile l'an dernier. 
    L'Allemagne n'a pas constaté de baisse du nombre de réfugiés 
arrivant sur son sol malgré les efforts déployés par l'Union 
européenne pour endiguer l'afflux de migrants, a dit mercredi le 
vice-ministre de l'Intérieur, Ole Schröder.   
 
 (Paul Carrel; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant