Angela Merkel surveille les eurosceptiques

le
0

L'AfD, le parti allemand anti-euro, ne perce pas dans les sondages avant les européennes de mai.

Le dernier sondage, publié dimanche dans Bild, lui accorde 7 % des intentions de vote aux prochaines élections européennes. L'Alternative für Deutschland, (AfD), le parti anti-euro apparu sur la scène politique allemande à l'occasion des élections de septembre, est encore loin de renverser le rapport de force, contrairement au FN en France. Mais en Allemagne, où l'horizon européen faisait consensus depuis la Seconde Guerre mondiale, le résultat est suffisamment important pour inquiéter Angela Merkel. La chancelière surveille avec attention la progression de l'euroscepticisme dans son pays. «En Allemagne, il n'y a pas de parti d'extrême droite. Sur le plan symbolique, le fait d'avoir un parti eurosceptique est grave», explique la spécialiste de l'Allemagne Claire Demesmay, responsable du programme franco-allemand à la DGAP. Le gouvernement a décidé de s'engag...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant