Angela Merkel souhaite sauver la Grèce

le
0
Sans le nommer, la chancelière allemande a exhorté, dans un entretien à la radio RBB, son ministre de l'Économie, à maîtriser sa communication sur la Grèce pour éviter de faire paniquer les marchés financiers.

Angela Merkel est en campagne politique. À deux semaines du vote du Parlement allemand sur l'extension du Fonds de stabilité, la chancelière ne cherche pas seulement à ramener le calme dans la zone euro et sur les marchés financiers, mais également à convaincre les Allemands de l'efficacité de sa stratégie. À savoir jouer la patience avec la Grèce.

Critiquée par ses partenaires et ses compatriotes pour son attentisme sur ce sujet, Angela Merkel continue pourtant de faire confiance au gouvernement de George Papandréou. «D'après tout ce que j'entends en provenance d'Athènes, le gouvernement grec a pris conscience de la situation et fait ce qu'il doit faire», a jugé la chancelière, qui avait déjà appelé il y a quelques jours à la patience à l'égard de la Grèce.

La Grèce attend une nouvelle tranche de huit milliards

La chancelière allemande a même repris de volée son ministre de l'Économie et chef de file du FDP, partenaire du CDU d'Angela Merkel, qui avait

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant