Angela Merkel ne veut pas de "migrants économiques" afghans

le
0
    BERLIN, 2 décembre (Reuters) - Les Afghans qui veulent 
s'installer en Allemagne pour des raisons uniquement économiques 
seront renvoyés chez eux, a déclaré mercredi la chancelière 
Angela Merkel. 
    Lors d'une conférence de presse à Berlin avec le président 
afghan Ashraf Ghani, elle a assuré que son pays remplirait 
toutes ses obligations humanitaires et accueillerait les Afghans 
qui risquent vraiment leur vie en restant dans leur pays, comme 
ceux qui ont travaillé avec les troupes allemandes au sein de 
l'Isaf, la force internationale sous commandement de l'Otan. 
    "Mais ceux qui arrivent chez nous en espérant y avoir une 
vie meilleure, et je sais qu'ils sont nombreux, il n'y aucune 
raison de leur accorder l'asile ou un statut de résident", a 
souligné la chancelière. 
    Près de 21.000 Afghans sont arrivés en Allemagne entre 
janvier et octobre, contre 8.000 sur la même période l'an 
dernier.  
    Le ministre allemand de l'Intérieur, Thomas de Maizière, a 
déjà invité les Afghans à rester dans leur pays. 
    Pour ce faire, Angela Merkel a évoqué mercredi la création 
en Afghanistan de "zones protégées" où pourraient se réfugier 
les civils qui vivent dans des secteurs peu sûrs en raison de 
l'insurrection islamiste.  
    Le président Ghani a approuvé cette idée, ajoutant qu'il 
fallait aussi s'attaquer aux causes profondes de la crise 
migratoire -- instabilité politique et pauvreté. 
 
 (Michelle Martin, Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux