Angela Merkel: «L'espionnage entre amis, ça ne se fait pas»

le
0
Les États-Unis ont assuré que la chancelière, qui utilise deux portables différents, «n'est pas et ne sera pas surveillée» par la NSA.

Correspondant à Berlin

L'indignation est générale. Au lendemain de la révélation d'une possible écoute du téléphone portable d'Angela Merkel par les services de renseignements américains, les responsables politiques allemands réclament des explications. Tous. «L'espionnage entre amis, cela ne va pas», a déclaré la chancelière à son arrivée au sommet européen. Il est «trop tard» pour des excuses, a déploré le ministre de l'Intérieur, Hans-Peter Friedrich. Fait exceptionnel, compte tenu de la tradition d'amitié entre les deux pays, le ministre des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, a convoqué jeudi l'ambassadeur des États-Unis, John Emerson. Les explications américaines n'ont pas convaincu. En assurant que la chancelière «n'est pas et ne sera pas surveillée» par la NSA, les États-Unis laissent une incertitude...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant