Angela Merkel invite Paris et Rome à réformer davantage

le
18
BERLIN APPELLE PARIS ET ROME À RÉFORMER DAVANTAGE
BERLIN APPELLE PARIS ET ROME À RÉFORMER DAVANTAGE

BERLIN (Reuters) - La France et l'Italie doivent entreprendre davantage de réformes afin de s'assurer que leurs budgets 2015 respecteront les règles de l'Union européenne, déclare Angela Merkel dans une interview publiée dimanche par Die Welt.

La chancelière allemande estime que la décision européenne de donner plus de temps à Paris et Rome pour finaliser leurs programmes de réformes se justifie, mais elle ajoute: "La Commission a dit clairement que ce qui a été mis jusqu'à présent sur la table n'est pas suffisant. Je suis d'accord avec cela."

Fin novembre, la Commission européenne a reporté à mars son avis sur la conformité des budgets des deux pays aux règles de l'UE, en parlant pour la France d'un risque d'infraction. Paris, invoquant la croissance et l'inflation trop faibles, a renoncé à son objectif de déficit public à 3% du PIB fin 2015.

L'exécutif européen a averti la France qu'il n'hésiterait pas à la sanctionner si elle ne met pas rapidement en oeuvre des réformes structurelles pour améliorer tant ses perspectives de croissance que ses finances publiques.

Le ministre des Finances Michel Sapin a annoncé mercredi que le déficit public français s'établirait à 4,1% de la richesse nationale l'an prochain, au lieu des 4,3% prévus cet été, après prise en compte des nouvelles données dévoilées en octobre.

La France avait initialement promis de ramener son déficit sous le seuil de 3% du PIB d'ici 2013, un objectif désormais repoussé à 2017.

(Noah Barkin; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 445566ZM le lundi 8 déc 2014 à 11:16

    Messieurs les rédacteurs n'ont pas entendu parler d'un trous de 6 milliards dans les impôts qui rentrent mal.

  • fquiroga le lundi 8 déc 2014 à 08:18

    Un regard avisé sur notre politique.... comme beaucoup des citoyens.

  • M7097610 le lundi 8 déc 2014 à 08:06

    le droit du travail privé n'est pas en cause car il n'y a pas de déficit dans le privé... Les déficits sont publics et imposent une reforme des fonctions publiques. Pour l'instant, les collectivités territoriales ne passent plus de marchés publics mais il faudra un jour s'attaquer aux retraites publiques et traitements et primes de la fonction publique qui paie mieux que le privé en moyenne

  • janaliz le dimanche 7 déc 2014 à 16:41

    Les syndicats ne veulent pas entendre parler de la réforme du travail. J'ai une idée contre laquelle ils ne pourront rien dire puisqu'ils se considèrent encore comme révolutionnaires. Revenons au calendrier républicain ! D'un coup, d'un seul on gagne 32 jours travaillés par an ! Puisque nos politiques ont des idées toutes plus farfelues les unes que les autres, il n'y a pas de raison que je n'y aille pas de la mienne !!!

  • clausfer le dimanche 7 déc 2014 à 16:04

    Allez faire vos courses au supermarché. D'un coup d’œil vous comprendrez où se situe le gouffre de la Sécurité Sociale. Inutile d'aller en vacances en Afrique ou dans les pays de l'est, vous avez tout à votre porte. Gratuitement. Il n'y a que les politiciens repus qui ne le voient pas.

  • M9035148 le dimanche 7 déc 2014 à 14:36

    la france devra être bientôt sous tutelle ... les politiciens doivent engager des réformes , de vrais réformes, sinon la confiance ne reviendra pas.... le gouffre se creuse...

  • Alex282 le dimanche 7 déc 2014 à 14:20

    Les réformes à mener sont connues : la fonction pubique y compris les collectivités locales, le social etc... de vrais gouffres financiers pour le budget. Problème le PS avec en tête "Gui.gnol" ne veulent pas y toucher, ce sont leurs enfants mais, il faudra le faire de gré ou de force !!

  • janaliz le dimanche 7 déc 2014 à 14:08

    Les allers-retours fmi-Paris ne vont pas tarder à reprendre... Ils avaient cessé en 1958...

  • fbordach le dimanche 7 déc 2014 à 13:48

    La mise sous tutelle c'est pour bientôt!

  • fbordach le dimanche 7 déc 2014 à 13:47

    C'est marrant, tous les ans depuis 2012 on repousse nos objectifs de 2 ans... Aprsès 2017 surement 2018 puis 2019 etc... Il est clair que nos politiques n'ont pas envie de perdre leur place en menant les reformes qui remettraient la France à la sienne!