Angela Merkel détient la clé pour dénouer la crise-Varoufakis

le , mis à jour à 16:52
1

BERLIN, 28 juin (Reuters) - La chancelière allemande Angela Merkel a entre les mains la clé qui pourrait aider la Grèce à conclure un accord avec ses créanciers internationaux et éviter que la crise de la dette ne connaisse une conclusion "terrible", déclare le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis au journal allemand Bild. Dans une interview à paraître lundi, Yanis Varoufakis souligne que son pays ne présentera pas de nouvelles propositions à ses interlocuteurs et que la balle est dans le camp de l'Union européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international (FMI). "Les chefs de gouvernement de l'EU doivent agir", dit-il. "Et parmi eux, elle (Angela Merkel), qui représente le pays le plus important, a entre les mains la clé" qui pourrait permettre de trouver un accord. "J'espère qu'elle va l'utiliser." A propos des dernières propositions des bailleurs de fonds de la Grèce, qu'Athènes a rejetées, Yanis Varoufakis explique: "Nous ne pouvions accepter ces propositions mais nous ne pouvions pas non plus les rejeter purement et simplement en raison de l'importance de la question pour l'avenir de la Grèce". "Nous avons donc choisi de nous tourner vers les citoyens, pour expliquer notre position négative mais les laisser décider", poursuit le ministre des Finances. Il ajoute qu'Athènes reste "ouvert à de nouvelles propositions de la part des institutions", qui, si elles sont meilleures que le plan actuel, pourraient être prises en compte dans le cadre du référendum grec du 5 juillet. Interrogé sur une éventuelle ruée vers les banques et sur l'introduction d'un contrôle des capitaux dans son pays, il répond: "Si l'Europe permet qu'une chose aussi terrible se produise -- uniquement pour humilier notre gouvernement -- alors les Européens devront se poser la même question que celle du chef du gouvernement italien (Matteo Renzi) à propos du dossier des réfugiés: "Voulons-nous une telle Europe ?'". (Erik Kirschbaum; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7093115 le dimanche 28 juin 2015 à 16:31

    Toujours à reporter les responsabilités sur autrui........

Partenaires Taux