ANF Immobilier : course à la taille critique

le
0
Quelques uns des projets d'ANF. (© ANF)
Quelques uns des projets d'ANF. (© ANF)

La foncière peine à retrouver son lustre. Malgré un cours en hausse de 25% depuis trois mois, la meilleure performance du compartiment en 2016, ANF Immobilier est loin d’avoir comblé son retard boursier.

Transformation

En 2012, son principal actionnaire, Eurazeo, est déçu par les performances de sa participation immobilière et veut dégager des moyens financiers pour investir ailleurs. La société d'investissement impose alors un big bang à ANF. Pas moins de la moitié du patrimoine, ses hôtels B&B et les immeubles de la principale artère commerçante à Lyon, est vendue.

De quoi verser alors un super dividende. Mais en se séparant des actifs les plus recherchés, et donc les plus faciles à vendre, ANF a lâché le statut, certes un peu poussiéreux mais reconnu, de foncière d’actifs haussmanniens situés à Lyon et Marseille, dans l’espoir de se transformer en spécialiste des bureaux récents de haute qualité. Depuis, elle court après une taille significative pour revenir dans le champ de vision des investisseurs.

Se renforcer à Lyon, s’émanciper de Marseille, s’ancrer à Bordeaux. Voici, à grands traits, la stratégie decroissance rééquilibrée visée par la foncière. Le coeur du patrimoine restera sur ces trois métropoles, l’essentiel des projet sen cours de développement étant situé à Bordeaux.

Peser localement

Avec 183 millions

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant