Anelka n'a pas décidé de la suite

le
0
Anelka n'a pas décidé de la suite
Anelka n'a pas décidé de la suite

Libre de s'engager où il le souhaite, Nicolas Anelka (36 ans) n'a pas encore décidé s'il allait raccrocher ou non les crampons. L'attaquant français a relégué son avenir sportif au second plan.

Nicolas Anelka est dans le contre-pied permanent depuis quelques années, et son départ de Chelsea en 2012. Passé par le Shanghai Shenhua (Chine) puis par le Mumbai City FC (Inde) où il a été entraîneur-joueur, l’attaquant français a également été directeur sportif du NA Hussein-Dey (Algérie) puis président du Royal Géant Athois (D4 belge)… Difficile, donc, de suivre l’ancien Gunner qui ne sait toujours pas s’il va poursuivre sa carrière de footballeur professionnel, débutée il y a vingt ans au PSG. « Avec moi, tout est possible ! Je ne suis pas encore à la retraite, a assuré le Français dans un entretien accordé mardi à France Football. Je me donne quelques mois de réflexion. En attendant de relever un nouveau challenge, je profite de ma famille, de mes amis. Mes trois enfants sont scolarisés à Londres, je développe aussi certains business qui ne concernent pas le football. Je n’ai pas encore décidé de mon avenir sportif. Pour l’instant, il est relégué au second plan (…) Physiquement, je me sens bien. Je m’entretiens, je connais mon corps. À trente-six ans, je ne suis pas usé. »

Anelka : « Gagner de l’argent en faisant du foot au haut niveau, c’est facile »

Dur de savoir quelle sera sa future destination : « A mon âge, je ne recherche aucun challenge en particulier, affirme-t-il. On me propose des choses et, ensuite, je décide de ce qui me convient, par rapport à la destination et à la durée de l’engagement. Aujourd’hui, ma famille est ma priorité. C’est pour cela que passer trois-quatre mois en Inde ces deux dernières années était pour moi l’idéal. » Son avenir semble en tout beaucoup occuper ses pensées : « Avez-vous déjà vu un homme d’affaires dire qu’il ne fait plus rien à trente-six ans ? Moi, jamais. De mon côté, je prends des informations, j’analyse et j’essaie de faire en sorte de ne pas me retrouver dans le même cas de figure dans dix ou quinze ans. Gagner de l’argent en faisant du foot au haut niveau, c’est facile. Mais, pour être à l’aise par la suite, il faut savoir comment utiliser au mieux son patrimoine, poursuit-il avant de se montrer philosophe. Car, même si l’argent contribue au bonheur, il ne représente rien comparé à la compréhension du vrai but dans notre vie. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant