Andreas Lubitz a eu des tendances suicidaires

le
1

BERLIN (Reuters) - Andreas Lubitz, le copilote soupçonné d'avoir délibérément provoqué l'accident de l'Airbus A320 de Germanwings mardi dans les Alpes-de-Haute-Provence, a eu des tendances suicidaires, ont déclaré lundi les services du parquet de Düsseldorf.

"Plusieurs années avant d'obtenir sa licence de vol, le copilote avait suivi une longue psychothérapie, avec des tendances suicidaires visibles", a dit le parquet de Düsseldorf, ville où vivait Andreas Lubitz et destination du vol Germanwings.

S'appuyant sur des documents médicaux, le parquet a précisé que le copilote n'avait depuis montré aucun signe laissant penser qu'il puisse avoir des tendances suicidaires ou agressives lors de ses visites médicales.

Ils ont également expliqué n'avoir trouvé aucune preuve permettant de dire qu'Andreas Lubitz prévoyait de provoquer le crash de l'A320 ni aucune raison permettant d'expliquer son acte.

Une porte-parole de la Lufthansa, maison-mère de Germanwings, a déclaré que les documents médicaux étaient protégés par le secret médical et que la compagnie aérienne n'avait donc jamais eu connaissance de leur contenu.

La législation allemande du travail prévoit en effet que l'employeur ne puisse avoir accès au dossier médical de ses employés et que les arrêts maladie ne donnent jamais d'information sur la santé du salarié.

(Michael Nienaber Victoria Bryan etCaroline; Copley,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kurki le lundi 30 mar 2015 à 17:42

    Lorsqu'il s'agit de l'embauche d'un pilote de ligne, aucune invocation du secret médical ne peut (doit) exister !