Andrea Ranocchia, récit d'un talent gâché

le
0
Andrea Ranocchia, récit d'un talent gâché
Andrea Ranocchia, récit d'un talent gâché

Après cinq ans à l'Inter, Andrea Ranocchia commence une nouvelle aventure à la Sampdoria, en prêt pour six mois. Pendant ses années à Milan, le défenseur est passé par toutes les émotions possibles. De jeune talent à capitaine pour finalement terminer remplaçant, on ne peut pas dire que son passage chez les Nerazzurri ait été tout rose.

" Ça m'embête de laisser partir un joueur comme lui. C'est un garçon intelligent et en forme. Je suis fier de pouvoir me vanter de l'avoir découvert. " C'est sur ces belles paroles qu'Enrico Preziosi, président du Genoa, laissait filer Andrea Ranocchia, alors âgé de 23 ans, à l'Inter début janvier 2011 pour 12,5 millions d'euros. Tout portait donc à croire que les Nerazzurri avaient fait une affaire, vu ce qu'on en disait en Italie. Car, un an plus tôt, il formait en effet un duo très prometteur avec Leonardo Bonucci à Bari. Alors que le club pugliese venait de remonter en Serie A en 2009, Giampiero Ventura, aujourd'hui entraîneur du Torino, décidait de lancer ces deux jeunots malgré quelques doutes. " Bari devait débuter sa saison contre l'Inter. De leur côté, il y avait Milito et Eto'o. Ventura était convaincu qu'il fallait lancer Bonucci et il m'a demandé si ce n'était pas l'occasion de le faire jouer en duo avec un joueur plus expérimenté comme Stellini. Mais il avait en tête Ranocchia et il voulait mon avis. Je lui ai dit que contre les grands joueurs qu'avait l'Inter, on pouvait mettre un duo de jeunes inconscients. Ils joueront et ils arrêteront l'attaque nerazzurra ", se souvenait Giorgio Perinetti, ex-directeur sportif de Bari, lors d'un entretien pour la Repubblica Bari. Il ne s'était pas trompé. Ce jour-là, les Galletti tiennent en échec l'armada de Mourinho, 1-1.

L'héritage de Materazzi


Comme annoncé, les débuts de Ranocchia sont prometteurs. Sous les ordres de Leonardo, qui vient alors de prendre la place de Rafael Benítez sur le banc de l'Inter, Ranocchia entame son parcours milanais, une semaine après son arrivée, contre ses anciens partenaires du Genoa en Coupe d'Italie. Il ne lui faut guère longtemps avant d'ouvrir son compteur buts, puisqu'il trouve le chemin des filets un mois plus tard. Mieux que ça, ce pion est le seul du match et permet à l'Inter de décrocher les trois points face à Cagliari. Il enchaîne avec des premiers pas également convaincants en Ligue des champions, lors des huitièmes de finale sur le terrain du Bayern (victoire interista 3-2).

Top 10 : Tout à 0 euro pour cet été…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant