Andrea Belotti, du 9 avec du vieux

le
0
Andrea Belotti, du 9 avec du vieux
Andrea Belotti, du 9 avec du vieux

Sur les pelouses de Serie A, mais aussi sous le maillot de la Nazionale, avec laquelle il pourrait être aligné ce soir face à l'Espagne, Andrea Belotti, buteur du Torino, promène ses vingt-deux ans, sa gueule d'enfant et son sourire d'ange. Et avec lui son style de jeu et ses manières d'un autre temps.

Torino-Roma, 25 septembre dernier, 6e journée de Serie A, 8e minute de jeu. L'avant-centre du Toro hérite d'un long ballon qu'il remise en retrait à ses partenaires. La défense de la Roma est aux fraises. Bruno Peres, le latéral droit de la Louve, est carrément aux framboises. Le n°9 turinois appelle discrètement le cuir au second poteau et claque une tête piquée qui frôle les gants de Szczęsny et l'indécence. Mais termine impitoyablement sa course au fond des filets. Un dimanche après-midi comme un autre dans la vie d'Andrea Belotti, qui se pare alors d'un grand sourire et cavale en tirant la langue, comme un gosse qui sait qu'il vient de faire une bêtise. Le tout en mimant la crête d'un coq, sa façon bien à lui de fêter chacune de ses réalisations. Un truc un peu naze, qui rappelle la main agitée autour de l'oreille d'un certain Luca Toni. Et à des années-lumière du "Dab" hyper marqueté de Paul Pogba ou des célébrations de Super Saiyan constipé de Cristiano Ronaldo. Ce qui n'a rien de bien surprenant. Car Andrea Belotti est un mec à l'ancienne.

https://t.co/PgzLqoIq5P

— famila76 (@famila76) 26 septembre 2016

"Mes amis allaient danser en boîte et je restais à la maison"


Sur le terrain d'abord, où Belotti traîne un physique banal. 181 centimètres et 72 kg, pas forcément compensés par une vitesse ou une technique très au-dessus de la moyenne. Mais ce Lombard de naissance s'appuie sur d'autres qualités, moins évidentes, mais toutes aussi précieuses. "Je dirais que c'est un attaquant à l'ancienne. Il a un vrai sens du mouvement qu'il combine à un vrai cynisme face aux cages. Il peut aussi jouer deuxième attaquant et s'adapter à tous les postes devant, mais je pense qu'il doit jouer en pointe, où il peut réellement exploiter ses caractéristiques et sa vision du but", avance Emiliano Mondonico, qui a entraîné Belotti à ses débuts à l'AlbinoLeffe, club de la province de Bergame. Un profil atypique, pas forcément tape à l'œil, qui lui vaut initialement d'essuyer le refus de l'Atalanta, qui ne le juge pas assez performant pour…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant