André Silva, l'homme qui doit ringardiser Pauleta

le
0
André Silva, l'homme qui doit ringardiser Pauleta
André Silva, l'homme qui doit ringardiser Pauleta

Depuis la retraite internationale de l'Aigle des Açores, les supporters portugais désespèrent de voir un avant-centre, un vrai, en pointe de la Selecção. Un rêve bientôt exaucé. Après une saison de rodage et un doublé magistral en Coupe du Portugal, André Silva sera l'attraction majeure du FC Porto cette saison. Une place en sélection l'attend déjà, bien au chaud.

Comme souvent, le FC Porto a réalisé un bien beau placement. Pour mille euros en 2010, le club azul e branco s'est payé son plus grand espoir pour la saison à venir. Un gamin de la région qui régale la chique sous le maillot du mythique club de Salgueiros, André Miguel Valente da Silva. Souvent frileux à l'idée de lancer un jeune de sa formation, Porto s'est laissé séduire par ses quatorze buts en une demi-saison l'an passé avec l'équipe B et ses huit buts en huit matchs lors de la dernière prépa estivale. En concurrence directe avec Vincent Aboubakar dès 2016, André Silva tarde à faire parler la poudre et ne marque qu'à une seule reprise en championnat. Mais le potentiel est déjà visible. C'est en finale de Coupe du Portugal que le talent a jailli aux yeux de tous.

Face à Braga, il s'offre un doublé, dont le but de l'égalisation sur une bicyclette à la 90e minute. En toute tranquillité. Une performance un poil tardive cependant. À quelques semaines près, cela aurait suffi à convaincre Fernando Santos de le sélectionner pour l'Euro. "André Silva fait partie des joueurs qui ont été observés intensivement ces derniers mois, on le suit depuis très longtemps. J'ai été au stade du Dragon pour le voir lors du match contre le Sporting, mais il n'a pas joué…", regrette "l'ingénieur" face à la caméra de Porto Canal. Entre-temps, la liste des 23 pour l'Euro tombe et seul Eder est sélectionné. On connaît la suite…

Gueule d'ange, gros biceps


Malgré sa petite gueule d'ange et ses bonnes manières, André Silva est un monstre. Du haut de son mètre 85 et ses 80 kilos, il exhibe une musculature impressionnante. "Déjà à dix ans, il était plus grand que les enfants de son âge, du coup on le faisait toujours jouer avec la catégorie supérieure", se rappelle Rafael Santos, un de ses anciens coachs à Salgueiros. Des qualités physiques naturelles qu'il développera grâce à la natation et au karaté. À quinze ans, il s'essaiera même… au MMA. À cette époque, pourtant, André Silva ne cherche pas à ressembler à CR7, mais à un joueur bien moins loti physiquement selon Rafael Santos : "C'est seulement à Porto qu'il a commencé à jouer avant-centre. Chez nous, il jouait au milieu de terrain, en 10, ou alors comme ailier. Déjà tout jeune, il était très…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant