André Rousselet : mort de l'homme aux mille vies

le , mis à jour le
2
André Rousselet aux côtés de Mazarine Pingeot-Mitterrand, quittant le cimetière de Jarnac, le 8 janvier 2006, lors du dixième anniversaire de la disparition de François Mitterrand. 
André Rousselet aux côtés de Mazarine Pingeot-Mitterrand, quittant le cimetière de Jarnac, le 8 janvier 2006, lors du dixième anniversaire de la disparition de François Mitterrand. 

Par quels jeux du hasard et de l'ambition le sous-préfet de Condom dans le Gers, fils d'un haut magistrat catholique, a-t-il réussi dans les affaires tout en restant au c?ur de la nébuleuse mitterrandienne ? Ce joueur d'échec pour qui « la politique était aux antipodes des affaires » a su pourtant surfer pour rester longtemps à la confluence des deux. Dans les nombreuses interviews qu'il accordait dans sa période de gloire à Canal+(1986-1994), celle où il collectionnait les distinctions (manager de l'année, des médias, Emmy Award?), il a reconnu que s'il n'avait pas été dans les bagages de Mitterrand, il n'aurait pas été bombardé en 1982 patron d'Havas, alors entre les mains de l'État. Et il n'aurait pas trouvé dans les cartons de la grande agence de communication le projet de chaîne cryptée, le futur Canal+, concocté par un certain Leo Scheer passé depuis dans le monde de l'édition. Il n'empêche, sans la poigne de fer et le flair inouï d'André Rousselet, Canal+ n'existerait pas. Homme rigoureux et inflexible, il n'a pas hésité à s'entourer d'une bande de joyaux lurons qui allait réinventer la télé (les Farrugia, De Caunes, Gildas, De Greef, Denisot, sans oublier le premier d'entre eux, son fils spirituel, Pierre Lescure). Le mélange des genres, entre politique et affaires, est résumé tout entier dans la formule « Édouard m'a tuer » parue à la une du Monde, où Rousselet s'en prenait au Premier ministre d'alors, Édouard...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • MIKE3000 il y a 6 mois

    Encore un socialiste à qui on a tout donné!

  • m1234592 il y a 6 mois

    Bourso t'as pas vu que la carrière de M. Rousselet, pour brillante fut elle, n'intéresse personne alors inutile de le resservir. Je sais rechercher l'information la vérifier, la recouper, l'analyser c'est plus difficile que de pondre une nécro.