André-Pierre Gignac au Mexique ? Une énorme erreur

le
0
André-Pierre Gignac au Mexique ? Une énorme erreur
André-Pierre Gignac au Mexique ? Une énorme erreur

En fin de contrat avec Marseille, l'attaquant international français André-Pierre Gignac (29 ans) a reçu une grosse offre de la part de Tigres, un club mexicain. Alors que certains médias locaux présentent l'affaire comme bouclée, le Tricolore a-t-il réellement intérêt à relever un tel challenge ?

1- Parce que l’Euro 2016 se profile

André-Pierre Gignac n’entre pas spécialement dans les plans de Didier Deschamps, qui lui préfère logiquement Karim Benzema, Olivier Giroud ou encore Alexandre Lacazette. Mais alors que l’Euro 2016 se profile, l’ancien Lorientais et Toulousain aurait tort d’aller s’enterrer au Mexique, même si sa dernière apparition avec l’équipe de France remonte à novembre 2014 (1-0 contre la Suède). Bien sûr, « APG » pourrait percevoir une petite fortune sous les couleurs du club de Tigres (de l’ordre de 4 M€ net par an) et les conditions de vie ne sont pas rebutantes de ce côté du globe. Mais ses concurrents ne sont pas à l’abri d’une blessure, d’une période sans ou d’un mauvais choix de carrière. Evidemment, André-Pierre Gignac part de très loin et, au mieux, ne devrait être qu’un joueur de complément au Championnat d’Europe. Mais disputer un tel événement en France mérite bien de faire quelques efforts et de prendre certains risques.

 

2- Parce que l’ancien Toulousain a encore le temps

Agé de 29 ans, André-Pierre Gignac est encore loin d’être en fin de carrière. Il ne faut pas oublier que le Tricolore reste sur une saison à 21 buts en Ligue 1. Ce serait un vrai gâchis de le voir opter pour le Mexique. S’il n’y a rien de choquant à voir Xavi (35 ans) s’engager avec Al-Sadd (Qatar), le Martégal est beaucoup trop jeune pour privilégier à ce point l’aspect financier. Quand Mathieu Valbuena a opté pour le Dynamo Moscou, c’était un choix plus ou moins calculé qui avait été validé par le sélectionneur national. Si « APG » décide de relever le challenge mexicain, ce sera par la même occasion la fin de ses ambitions individuelles et collectives.

 

3- Parce que Lyon est aussi sur le coup

Alors que le Dynamo Moscou a finalement revu sa proposition à la baisse, André-Pierre Gignac dispose d’offres fermes de Galatasaray ou encore de Lyon. Avec un tel choix, il apparaît inconcevable de prendre en compte celle de Tigres, même si cette dernière est évidemment extrêmement avantageuse à plusieurs niveaux. Après un exercice probant sous les couleurs de l’OM, l’ex-Toulousain doit faire un choix basé sur le sportif et pourquoi pas répondre favorablement aux avances de Jean-Michel Aulas. A Lyon, l’international pourra disputer la Ligue des Champions et relever un challenge ambitieux dans un rôle de cadre pour épauler Nabil Fekir & Co. Mais Galatasaray pourrait aussi être un choix judicieux. Financièrement et sportivement. A moins que la piste Tigres ne serve finalement qu’à mettre la pression sur d’autres clubs susceptibles de l’accueillir… On l’espère !

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant