André François-Poncet, un Français au plus près d'Hitler

le
1
En 1937, à l'invitation du gouvernement allemand, l'ambassadeur français à Berlin André François-Poncet (manteau sombre, chapeau clair) visite le château de Nuremberg pendant le Congrès du Reich.
En 1937, à l'invitation du gouvernement allemand, l'ambassadeur français à Berlin André François-Poncet (manteau sombre, chapeau clair) visite le château de Nuremberg pendant le Congrès du Reich.

Y a-t-il une manière française de raconter Hitler ? L'oeil de l'un des nôtres se porte-t-il sur le même détail que celui d'un Anglais ou même celui d'un Allemand ? Que remarquerions-nous d'abord, nous Français, forts de nos imprégnations politiques, historiques et philosophiques, si nous avions le Führer devant nous ? Eh bien, nous le savons. Nous le savons depuis André François-Poncet, ambassadeur de France à Berlin, dont le journal* n'avait pas reparu depuis 1946. Hommage, donc, aux éditions Perrin, qui ont eu l'heureuse idée de redonner vie à ce témoignage unique sur la réalité du nazisme d'avant-guerre.

André François-Poncet, ancien député de la Seine, fut en poste à Berlin de 1931 à 1938. Ce titre lui vaut de côtoyer Hitler comme personne ? côté Français, donc côté ennemi ? durant cette période décisive. Dans son journal, l'ambassadeur reconnaît avoir joué pour son pays le rôle d'« informateur » et de « facteur » et regrette de ne pas avoir toujours été entendu. Mais il était aussi un formidable écrivain, comme savait naguère les enfanter le Quai d'Orsay. Il sera élu à l'Académie française en 1952 au fauteuil du maréchal Pétain ? dans son discours de réception, il défend la thèse d'un Pétain « bouclier » et charge Laval.

Les trois visages du Führer

De Berlin, François-Poncet, journaliste à ses débuts, devinait ce qui se tramait. Au plus près des nazis, il...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 10 mois

    On va nous gonfler combien de siècles avec AH.......