André Bergeron, dirigeant historique de Force ouvrière, est mort

le
2

PARIS (Reuters) - L'ancien secrétaire général de Force ouvrière André Bergeron, dont la longévité à la tête de cette organisation constitue un record dans le paysage syndical français, est mort samedi à 92 ans, annonce FO dans un communiqué.

André Bergeron avait pris la tête de FO au mitan des années 1940, alors que se préparait la scission avec la CGT, et mené la délégation du syndicat lors des négociations sur la création de l'Unedic, en 1958.

Il était devenu secrétaire général de Force ouvrière en 1963 et le resta jusqu'en 1989, soit vingt-six années qui constituent un record de longévité pour un dirigeant syndical français.

(Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le samedi 20 sept 2014 à 14:11

    Dieu ait son âme, c'était un type bien ... On ne peut pas en dire autant de ses successeurs. André Bergeron défendait honnêtement les salariés dans un monde où les illettrés, après une demi-journée de formation, pouvaient prétendre à produire des richesses et "gagner décemment leur vie par leur travail" ... :(

  • cavalair le samedi 20 sept 2014 à 13:58

    Paix a son ame malgres le fait qu'il a contribue a mettre la France par terre. Paye par les gouvernements succesifs lui et son Syndicat po//u/ri de m/er/de a amene la France ou on en est aujourd'hui., Il est surement chevalier de la Legion d'Honneur pour avoir ruine la Franc.