Ancien membre de la FIFA, Chuck Blazer était aussi espion pour le FBI

le
1
Ancien membre de la FIFA, Chuck Blazer était aussi espion pour le FBI
Ancien membre de la FIFA, Chuck Blazer était aussi espion pour le FBI

L'histoire de Chuck Blazer est digne des plus grands films d'espionnage, quoi que ses côtés rocambolesques ne feraient pas tache dans un film des frères Coen. Dans son édition de ce week-end, le quotidien américain New York Daily News affirme que cet ancien membre du comité exécutif de la FIFA a espionné la fédération internationale pour le compte du FBI.

Aujourd'hui atteint d'un cancer et âgé de 69 ans, Chuck Blazer était également secrétaire général de la CONCACAF, la confédération de toutes les fédérations de football d'Amérique du Nord et d'Amérique centrale. Pendant deux décennies, il a été l'un des hommes forts du football aux Etats-Unis. L'un de ses plus grands succès est d'avoir obtenu l'organisation de la Coupe du Monde en 1994.

Appartement pour «chats turbulents

Mais Chuck Blazer avait également une part d'ombre et menait la grande vie à New York. Il louait ainsi un appartement au 49e étage de la Trump Tower sur la très chic 5e Avenue pour 18 000 dollars par mois aux frais de la CONCACAF, dont le siège est située 32 étages plus bas. Plus surprenant encore, il disposait d'un second appartement loué pour 6 000 dollars par mois dont le seul but était d'offrir un toit à ses «chats turbulents». En 2005, Chuck Blazer a même acheté un Hummer pour circuler dans les rues new-yorkaises. Une fois encore, le véhicule a été payé par la CONCACAF.

Chuck Blazer s'est finalement fait rattraper par la patrouille. Les fédéraux américains ont découvert que ce bon vivant n'avait déclaré aucun revenu entre 1992 et 1998 et qu'il a détourné des dizaines de millions de dollars au sein de la CONCACAF. En 2011, le FBI et l'IRS (Internal Revenu Service, le fisc américain) lui ont donné le choix : soit collaborer dans l'enquête sur d'éventuels cas de corruption au sein de la FIFA, soit passer par la case prison. A l'époque, la fédération internationale était déjà touchée par plusieurs scandales impliquant ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le vendredi 29 mai 2015 à 13:37

    Personne n'était dupe : il disait incarner le foot mais pesait 250 kilos... Pas très crédible sa couverture!