Anbang, l'assureur chinois à la conquête de l'hôtellerie de luxe

le , mis à jour à 15:59
0

par Matthew Miller et Michelle Price

PEKIN (Reuters) - Bien lire 27 et non 37 milliards d'euros au premier paragraphe.

En à peine un an et demi l'assureur chinois Anbang Insurance Group est sorti de l'ombre pour s'imposer comme un acteur mondial de l'immobilier et de la finance en réalisant pour plus de 30 milliards de dollars (27 milliards d'euros) d'acquisitions.

La société, dont le siège social est installé à Pékin, a fait une offre de 12,8 milliards de dollars sur le groupe hôtelier américain Starwood et a payé 6,5 milliards de dollars à Blackstone Group pour les 16 hôtels de luxe de Strategic Hotels & Resorts.

Fondé en 2004 comme un groupe d'assurances auto et habitation par son président Wu Xiaohui, Anbang dispose de 1.650 milliards de yuans d'actifs (230 milliards d'euros) et entend les utiliser pour devenir un investisseur de stature mondiale.

"Anbang aura une présence mondiale. Dans 10 ans, Anbang possèdera des sociétés sur tous les continents", a dit Wu Xiaohui lors d'un discours devant des étudiants de Harvard l'année dernière.

Marié à Deng Zhuorui, une petite-fille du dirigeant historique Deng Xiaoping, Wu, qui est âgé 49 ans, est décrit par ses associés comme un homme passionné, impatient et très ambitieux.

Sa stratégie d'acquisitions se caractérise par la recherche agressive de sociétés à forte rentabilité, dont l'acquisition est financée par le produit des ventes d'assurances et d'autres sources, ajoutent ses proches.

En octobre 2014, Anbang a mobilisé 1,95 milliard de dollars pour acheter l'hôtel Waldorf Astoria à New York, une acquisition qui a, selon Wu, renforcé l'image de marque de son groupe et lui a ouvert de nouvelles opportunités.

SOLIDE RÉSEAU

La liste des acquisitions est longue. Rien que l'année dernière, Anbang a acheté l'assureur américain Fidelity & Guaranty Life pour 1,6 milliard de dollars, et a payé un milliard pour le groupe sud-coréen Tong Yang Life Insurance.

Il a aussi pris le contrôle du groupe d'assurances belge Fidea, ainsi que des activités bancaires en Belgique de l'assureur néerlandais Delta Lloyd. Enfin, des discussions sont en cours pour l'acquisition les activités en Corée du Sud du géant allemand Allianz.

En Chine, Anbang possède une participation majoritaire dans la principale banque privée du pays, China Minsheng Banking Corp. Il est aussi un actionnaire significatif du premier promoteur immobilier résidentiel chinois, Vanke.

Lors de la fondation d'Anbang, Wu s'est entouré d'un consortium d'investisseurs privés, mais aussi publics, emmenés par Shanghai Automotive Industry Group, la maison-mère d'un constructeur automobile détenu par l'Etat, qui a noué des partenariats avec Volkswagen et General Motors.

Le groupe pétrolier public China Petrochemical Corp est aussi entré au capital d'Anbang par la suite.

Le conseil d'administration d'origine se composait de représentants de l'élite chinoise, comme Levin Zhu, l'ex-directeur général de China International Capital et fils d'un ancien Premier ministre ou encore Long Yongtu, principal négociateur chinois pour l'adhésion de Pékin à l'Organisation mondiale du commerce. Chen Xiaolu, fils du maréchal Chen Yi, a également été recruté par Wu.

Anbang détient des licences pour commercialiser des assurances vie, santé et dommages. Il est également actif dans le domaine de l'assurance-vie avec sortie en rente et la gestion d'actifs.

Le groupe ne publie pas de comptes consolidés mais a dit que ses actifs avaient plus que doublé depuis décembre 2014.

Deux de ses filiales, Anbang Life Insurance et Anbang Annuity Insurance, ont collecté 49 milliards de yuans l'année dernière, principalement dans le cadre de contrats d'assurance vie universelle à haut rendement.

(Julie Carriat pour le service français, édité par Marc Joanny)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant