Anastasi : "À 20 ans, je pouvais jouer un match par jour"

le
0
Anastasi : "À 20 ans, je pouvais jouer un match par jour"
Anastasi : "À 20 ans, je pouvais jouer un match par jour"

Si l'Italie ne s'impose pas en finale le 10 juillet prochain, elle passera donc le cap du demi-siècle sans remporter un titre continental. La Nazionale n'a en effet remporté qu'une seule fois l'Euro, en 1968. Pietro Anastasi y était. Il a même marqué en finale. Interview.

L'Italie a remporté quatre fois la Coupe du monde, mais une seule fois l'Euro, en 1968. C'est une compétition que la Nazionale prend à la légère ?
Non, je ne pense pas, ce n'est pas le genre de la Nazionale, c'est comme pour le Mondial, elle l'a toujours affronté avec l'intention de faire du mieux possible. Vous savez, d'autres facteurs entrent en compte, il y a une part de malchance, peut-être de fatalité. On a quand même soulevé deux autres Coupe du monde depuis 1968, une compétition beaucoup plus difficile à gagner.

En 1968, c'était une formule réduite avec seulement demi-finale et finale, vous sentiez tout de même l'importance d'une telle compétition ?
Il y avait déjà six matchs de poule avant
« On ressentait la pression, les tifosi attendaient beaucoup de nous, surtout après l'élimination contre la Corée du Nord au Mondial 1966. »
(l'Italie avait terminé première de sa poule devant la Roumanie, la Suisse et Chypre, ndlr), mais c'est vrai que pour la phase finale, il n'y avait que la demie et la finale. On jouait à domicile, donc il y avait une certaine attente qui s'était naturellement créée, on ressentait la pression, les tifosi attendaient beaucoup de nous, surtout après l'élimination contre la Corée du Nord au Mondial 1966. Je pense même qu'on était considérés comme les favoris.


1968, une année de tumultes sociaux, vous aviez réussi à en faire abstraction ?
Ma foi, je parle pour moi, j'avais tout juste 20 ans, je ne m'intéressais pas à la politique, et c'est encore le cas aujourd'hui. J'étais convoqué en sélection, je profitais de ce moment à 100% et je ne faisais pas attention à ce qui se passait autour. La préparation consistait en un stage de deux semaines avant le début de la compétition, du côté de Fiuggi, à l'est de Rome.

Comment avez-vous intégré le groupe à la dernière minute ?
[DIV…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant