Analyse mi-séance AOF Wall Street - Trop de données contrastées en cette fin de semaine

le
0

(AOF) - Les marchés actions américains sont à l'équilibre, alors que l'économie américaine montre des signes de faiblesse. En première estimation, l’économie américaine a connu une expansion de 1,2%, là où le consensus s’élevait à +2,6%. Côté valeurs, le secteur pétrolier peine avec les résultats trimestriels dégradés d'Exxon Mobil tandis que celui des technologies est à l'honneur, Microsoft continue de supprimer des postes tandis qu'Alphabet (Google) fait mieux que prévu au second trimestre. Vers 17h45, l'indice Nasdaq gagne 0,25% à 5 168,04 points tandis que Dow Jones cède 0,05% à 18 446,73 points.

Alors qu’Alphabet, société-mère de Google, devrait réaliser plus de 70 milliards de dollars de revenus cette année, elle continue d’afficher une croissance de plus de 20% Elle a ainsi enregistré au deuxième trimestre une croissance hors effet de change de 25%, sa meilleure performance depuis plus de 4 ans. L'action gagne 4,11% à 711,56 dollars. Ce dynamisme, la célèbre firme Internet le doit à la migration rapide des consommateurs vers le mobile, permettant à Google de vendre plus d’espaces publicitaires.

Les chiffres économiques du jour

En juillet, l'indice définitif de la confiance du consommateur de l'Université du Michigan (Etats-Unis) est ressorti à 90 après 93,5 en juin et contre un consensus de 90,4.

En juillet, l'indice des directeurs d'achat (PMI) de la région de Chicago (Etats-Unis) est ressorti à 55,8 après 56,8 en juin et contre un consensus de 54.

En première estimation, la croissance américaine au deuxième trimestre ressort à +1,2% après 1,1% au premier trimestre. Elle est bien inférieure aux attentes du marché qui tablait sur +2,6%.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ALPHABET (Google)

Alphabet, société-mère de Google, a dévoilé hier soir de bons résultats. La célèbre firme Internet a généré au deuxième trimestre un bénéfice net de 4,88 milliards de dollars, soit 7 dollars par action, à comparer avec 3,93 milliards de dollars, soit 4,93 dollars par action, un an plus tôt. Hors exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 8,42 dollars, soit 38 cents de mieux que le consensus Reuters. Son chiffre d'affaires a augmenté de 21% à 21,50 milliards de dollars, dépassant là aussi les attentes de Wall Street : 20,76 milliards de dollars.

AMAZON.COM

Amazon.com a publié hier soir des résultats bien meilleurs que prévu grâce aux bonnes performances d'AWS, sa filiale informatique spécialisée dans le cloud computing. Au deuxième trimestre, le bénéfice net du groupe s'est établi à 857 millions de dollars, soit 1,78 dollar par action, contre un bénéfice net de 92 millions de dollars représentant 19 cents par action, un an plus tôt. Le consensus était bien plus faible : 1,11 dollar ! Le résultat opérationnel est, lui, passé de 464 millions de dollars à 1,285 milliard de dollars alors que le groupe visait au mieux 975 millions de dollars.

EXXON MOBIL

Exxon Mobil a enregistré sur son deuxième trimestre, un bénéfice de 1,7 milliard de dollars, soit une chute de 59%. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 41 cents contre un consensus Zacks de 64 cents par action. La compagnie pétrolière a réalisé sur le trimestre, un chiffre d'affaires de 57,69 milliards contre 74,1 milliards au deuxième trimestre 2015. Le consensus Thomson Reuters tablait sur 60,41 milliards.

MERCK

Le groupe pharmaceutique Merck a présenté des bénéfices plus élevés que prévu. Au deuxième trimestre, le bénéfice net est ressorti à 1,2 milliard de dollars, en forte hausse par rapport à l'année dernière où il s'élevait à 687 millions d'euros. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 93 cents, soit 2 cents de mieux que le consensus Thomson Reuters. Ses revenus ont progressé de 1% à 9,8 milliards de dollars en dépit d'un impact des changes défavorable estimé à 2%.

MICROSOFT

Microsoft a annoncé la suppression de 2 850 postes supplémentaires au cours des 12 prochains mois. Le numéro un mondial des logiciels avait déjà annoncé la suppression de 1 850 emplois en mai dans le cadre de la restructuration de son activité smartphones.

UPS

UPS a enregistré sur son deuxième trimestre, un bénéfice net de 1,27 milliard de dollars contre 1,23 milliard un an auparavant. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 1,43 dollar contre un consensus Reuters de 1,43 dollars. Les revenus du numéro un mondial de la messagerie ont pour leur part augmenté, passant de 14,1 milliards à 14,63 milliards de dollars. Le consensus Zacks était de 14,6 milliards.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant