Analyse mi-séance AOF Wall Street - Séance terne malgré les entreprises

le
0

(AOF) - Les marchés actions américains évoluent en légère baisse après la hausse moins marquée que prévu des commandes de biens durables en mars et le repli plus net qu'attendu de l'indice de confiance du consommateur d'avril. Les investisseurs jouent la prudence dans la perspective des conclusions du comité de politique monétaire de la Fed prévues demain à 20h. Wall Street réagit par ailleurs à une salve de résultats d'entreprises dont ceux de 3M, Fiat Chrysler, Procter and Gamble et Whirlpool. Vers 17h35, le Dow Jones recule de 0,10% à 17 958,85 points tandis que le Nasdaq cède 0,33% à 4879 pts.

Procter & Gamble cède 0,91% à 80,64 dollars après des résultats trimestriels contrastés. Le géant américain des produits de grande consommation tels que les rasoirs Gillette ou les barres Bounty a pourtant dévoilé au titre de son troisième trimestre clos fin mars un bénéfice net en hausse de 28% à 2,75 milliards de dollars, ou 97 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le BPA ressort à 86 cents, au dessus du consensus qui le donnait à 82 cents. Mais cette performance s'explique par des des réductions de coûts et des hausse de prix et non par des ventes dynamiques.

Les chiffres économiques du jour

L'activité dans les services aux Etats-Unis a légèrement accéléré en avril, selon Markit. L'indice PMI des services est ressorti à 52,1 après 51,3 en mars.

L'indice confiance du consommateur américain mesuré par le Conference Board s'est établi à 94,2 en avril après 96,1 en mars (chiffre révisé de 96,2). Le consensus était de 96.

L'indice S&P/Case-Shiller, qui mesure l’évolution des prix de l'immobilier dans les 20 principales agglomérations américaines, a progressé de 5,4% en février contre un consensus de +5,6% et après 5,7% en janvier.

Les commandes de biens durables ont progressé de 0,8% en mars, une progression inférieure au consensus Reuters de +1,8%. Le chiffre de février a été révisé de -2,8% à -3,1%. Hors transport, qui est un élément volatil, elles ont reculé de 0,2%.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

3M

3M a vu son bénéfice net progresser de 6% au premier trimestre à 2,05 dollars par action et ses ventes reculer de 2,2% à 7,4 milliards de dollars. Le consensus FactSet donnait un bénéfice par action de 1,92 dollar et un chiffre d'affaires de 7,32 milliards. Le groupe industriel diversifié, connu notamment pour les Post-it, a également confirmé sa prévision d'un bénéfice par action compris entre 8,10 et 8,45 dollars. Les analystes l'attendent à 8,24 dollars par titre.

DUPONT

Le groupe chimique DuPont a présenté des résultats trimestriels meilleurs qu'attendu et relevé ses objectifs annuels. Au premier trimestre, son bénéfice a atteint 1,23 milliard de dollars, soit 1,39 dollar par action, à comparer avec 1,03 milliard ou 1,13 dollar par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 1,26 dollar. Le consensus Thomson Reuters était de 1,04 dollar. Ses ventes ont reculé de 6% à 7,4 milliards de dollars en raison des impacts négatifs des changes (4%) et des volumes (2%). Le marché attendait 7,19 milliards de dollars.

ELI LILLY

Eli Lilly a relevé ses prévisions de résultats annuels, visant désormais un bénéfice par action ajusté compris entre 3,50 et 3,60 dollars et un chiffre d'affaires entre 20,6 et 21,1 milliards. La précédente "guidance" était de 3,45 à 3,55 dollars pour le bénéfice par action et de 20,2 à 20,7 milliards de revenus. Le laboratoire pharmaceutique a ainsi pris en compte les perspectives de changes et s'est montré plus optimiste concernant les ventes de nouveaux médicaments.

FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES (FCA)

Le bénéfice net de Fiat Chrysler Automobiles a bondi au premier trimestre à 478 millions de dollars, contre 27 millions un an plus tôt à la même époque, soit 0,306 dollar par action. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action du constructeur automobile s'est élevé à 0,338 dollar. Le consensus était de 0,21 dollar. Les ventes trimestrielles de FCA sont en revanche tombées légèrement sous les attentes : à 26,57 milliards de dollars, en hausse de 3%, elles étaient prévues à 27,19 milliards. Sur les trois premiers mois de l'année, FCA a vendu 1,08 million de véhicules.

FREEPORT-MCMORAN

Freeport-McMoran a creusé sa perte nette au premier trimestre à -4,18 milliards de dollars contre -2,47 milliards début 2015, soit -3,35 dollars par action. Ajusté de quatre milliards de dollars de charges exceptionnelles, liées notamment à des réductions de capacités dans l'oil & gas, la perte par action du groupe minier s'est établie à 16 cents. Les analystes attendaient une perte de 20 cents par titre. Sur les trois premiers mois de l'année, les revenus de Freeport-McMoran ont baissé de 15% à 3,52 milliards de dollars, sous le consensus qui les donnaient à 3,67 milliards.

OFFICE DEPOT

Alors que son acquisition par Staples peine à aboutir en raison du blocage des autorités américaines, Office Depot a délivré des résultats du premier trimestre inférieurs aux attentes. Ainsi, le spécialiste des fournitures de bureau a fait état d'un bénéfice net de 46 millions de dollars, soit 8 cents par action. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est élevé à 10 cents, sous le consensus qui le donnait à 13 cents par titre. Les ventes trimestrielles d'Office Depot se sont élevées de leur côté à 3,54 milliards de dollars alors qu'elles étaient attendues à 3,62 milliards.

PROCTER AND GAMBLE

Procter & Gamble a enregistré une croissance de 28% de son bénéfice net au premier trimestre à 2,75 milliards de dollars, soit 97 cents par action. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action du spécialiste des produits de grande consommation s'est établi à 86 cents, dépassant de cinq cents le consensus Zacks Investment Research. Les ventes trimestrielles de P&G ont reculé de leur côté de 7% à 15,75 milliards de dollars, alors que les analystes anticipaient 15,73 milliards.

T-MOBILE

T-Mobile a relevé son objectif annuel d'Ebitda, passé de 9,1-9,7 milliards de dollars à 9,7-10,2 milliards, et s'est montré plus optimiste concernant sa conquête commerciale. L'opérateur télécoms prévoit d'augmenter sa base clients de 3,2 à 3,6 millions d'abonnés contre une précédente fourchette de 2,4 à 3,4 millions. T-Mobile a publié cette mise à jour après avoir enregistré un premier trimestre bien plus dynamique que prévu. Le groupe a ainsi renoué avec les bénéfices, à 479 millions de dollars contre une perte de 63 millions un an plus tôt.

UNITED TECHNOLOGIES

Le Conseil d'administration de United Technologies a décidé d'augmenter de 3,1% le dividende versé aux actionnaires au titre du deuxième trimestre à 66 cents par action. Ce dividende sera payé le 10 juin aux actionnaires enregistrés à la clôture du 20 mai.

WHIRLPOOL

Whirlpool a fait état d'un bénéfice net de 150 millions de dollars, en baisse de 21%, soit 1,92 dollar par action, pour son premier trimestre 2016. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action du spécialiste de l'électroménager s'est élevé à 2,63 dollars. Il reste toutefois inférieur au consensus Zacks Investment Research de 2,71 dollars par titre. Les ventes trimestrielles de Whirlpool ont également déçu : elles se sont établies à 4,62 milliards de dollars alors qu'elles étaient anticipées à 4,69 milliards.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant