Analyse mi-séance AOF Wall Street - Nouveaux records grâce à Trump

le
0

(AOF) - Les marchés actions américains ont signé de nouveaux records dans le sillage des déclarations de Donald Trump. Ce dernier a indiqué qu'il annoncerait "quelque chose de phénoménal en termes de fiscalité" dans les "deux ou trois prochaines semaines". Les indices actions ont par ailleurs profité de la hausse du pétrole : le baril de WTI gagne 1,45% à 53,92 dollars. Côté valeurs, l'éditeur de jeux vidéo Activision Blizzard bondit après un chiffre d'affaires trimestriel meilleur que prévu. Vers 17h30, le Dow Jones gagne 0,35% à 20 242,97 pts et le Nasdaq +0,24% à 5 728,67 pts.

Activision Blizzard (+16,64% à 46,34 dollars) s’est emparé sans coup férir de la première place de l’indice S&P 500 à la faveur de résultats meilleurs que prévu et de la hausse de la rémunération des actionnaires. Au quatrième trimestre, le bénéfice net de l'éditeur de jeux vidéo s’est élevé à 254 millions de dollars, soit 33 cents par action, contre un bénéfice de 159 millions de dollars (21 cents par action) un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 93 cents, soit’ cents de mieux que le consensus FactSet.

Les chiffres économiques du jour

La première estimation de l'indice de confiance du consommateur de l'Université du Michigan pour février est ressortie à 95,7 contre un consensus de 97,9. Le mois précédent, il était de 98,5.

Aux Etats-Unis, les prix à l'importation ont augmenté de 0,4% en janvier après avoir baissé de 0,5% en décembre. Ceux à l'exportation ont progressé de 0,1% après avoir augmenté de 0,4% le mois précédent. Le consensus Reuters était de 0,2% pour les premiers et de 0,1% pour les seconds.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ACTIVISION BLIZZARD

Le numéro un mondial des jeux vidéo Activision Blizzard est attendu en forte hausse à Wall Street grâce à ses résultats meilleurs que prévu et à la hausse de la rémunération des actionnaires. Au quatrième trimestre, le bénéfice net de l'éditeur de jeux vidéo s’est élevé à 254 millions de dollars, soit 33 cents par action, contre un bénéfice de 159 millions de dollars (21 cents par action) un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 93 cents, soit’ cents de mieux que le consensus FactSet.

EXPEDIA

Expedia a enregistré un bénéfice net de 79,5 millions de dollars au quatrième trimestre, alors qu'il était en pertes de 12,5 millions un an plus tôt, soit 51 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action du voyagiste en ligne s'est élevé à 1,17 dollar. Son chiffre d'affaires a progressé de son côté de 23% à 2,09 milliards de dollars au quatrième trimestre. Les analystes de Zachs Investment Research anticipaient 1,36 dollar par action et mais 2,07 milliards de revenus.

IPG

IPG, concurrent de Publicis, WPP et Omnicom, a vu son bénéfice net croitre de 22% au quatrième trimestre à 317,6 millions de dollars, soit 78 cents par action. Hors exceptionnels, le bénéfice par action du groupe de communication s'est élevé à 75 cents, soit neuf cents au-dessus du consensus Zacks Investment Research. Les revenus trimestriels d'Interpublic ont augmenté de leur côté de 3,1% à 2,26 milliards de dollars, dont 5,3% de croissance organique, en ligne avec les attentes.

NVIDIA

Le fabricant de processeurs graphiques Nvidia a dévoilé hier des résultats meilleurs que prévu. Au quatrième trimestre, clos fin janvier, le groupe a vu son bénéfice net bondir de 216% à 655 millions de dollars, soit 99 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est élevé à 1,13 dollar, ce qui est supérieur au consensus Reuters s’élevant à 83 cents. Son chiffre d'affaires a augmenté de 55% pour atteindre le niveau record de 2,17 milliards de dollars, soit supérieur aux attentes du marché : 2,11 milliards.

NEWS CORP

News Corp est repassé dans le rouge au deuxième trimestre clos fin décembre avec une perte nette de 290 millions de dollars à comparer avec un bénéfice de 62 millions un an plus tôt. Ramenée au nombre d'actions, la perte nette du groupe de médias est ressortie à 50 cents. Hors exceptionnels, News Corp a enregistré un bénéfice par action de’ cents, un cent au-dessus du consensus Thomson Reuters. Les ventes du groupe de médias, maison-mère du Wall Street Journal entre autres, ont baissé de leur côté de 2% à 2,11 milliards de dollars, en ligne avec le consensus.

PANDORA

Pandora Media a creusé sa perte nette au quatrième trimestre, à 90 millions de dollars contre’,4 millions un an plus tôt. La perte nette par action du groupe de streaming musical est ressortie de son côté à 38 cents. Hors éléments exceptionnels, elle s'est établie à 13 cents, bien inférieure aux 21 cents attendus par les analystes. En termes de revenus, Pandora a également fait mieux que prévu : son chiffre d'affaires trimestriel a progressé de 16,7% à 336,15 millions de dollars. Le consensus FactSet était de 374 millions.

WALT DISNEY

Walt Disney a annoncé le rachat de sa filiale européenne Euro Disney, qui gère notamment Disneyland Paris, au prix de 2 euros par action. Ce montant représente une prime de 67% par rapport au cours d'Euro Disney en clôture hier soir. Walt Disney va d'abord racheter 90% de la participation détenu par Kingdom Holding au capital de sa filiale, montant ainsi de 76,7 à 85,7% du capital. Le groupe américain lancera une OPA sur le solde du capital d'Euro Disney.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant