Analyse mi-séance AOF Wall Street - Les marchés hésitent entre le pétrole et des résultats mitigés

le
0

(AOF) - La prudence est de mise sur les marchés actions après des résultats trimestriels mitigés aux Etats-Unis. IBM, Philip Morris et Netflix ont déçu tandis que Johnson & Johnson a relevé ses perspectives 2016 après des comptes robustes. Les indices sont cependant soutenus par la hausse du pétrole. Après l’échec de la réunion de Doha sur le gel de la production, les cours du brut remontent, le baril WTI gagne 3,10% à 41,27 dollars. Vers 17h30, l'indice Dow Jones gagne 0,38% à 18 072,47 points tandis que le Nasdaq perd 0,12% à 4 954,148 points.

IBM (-5,14% à 144,69 dollars) pointe en queue du Dow Jones entrainant dans son sillage les valeurs technologiques de l'indice. Hier soir, le groupe informatique a annoncé que ses ventes avaient reculé pour le 16ème trimestre consécutif. La firme d’Armonk (Etat de New York) continue de souffrir comme les autres sociétés de la vieille garde de la tech (Oracle, Microsoft…) du développement de l’informatique dans les nuages, qui bénéficie d’abord aux nouveaux venus, comme Salesforce.com.

Les chiffres économiques du jour

Aux Etats-Unis, 1,089 million de mises en chantier ont été enregistrées au mois de mars. Les économistes tablaient sur 1,170 million après 1,194 million en février (révisé de 1,178 million). 1,086 million de permis de construire ont été comptabilisés au mois de mars contre un consensus de 1,200 million. 1,177 million (révisé de 1,167 million) avaient été enregistré en février.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

GOLDMAN SACHS

Comme ses concurrentes avant elle, Goldman Sachs a dévoilé des résultats moins dégradés que prévu au premier trimestre. La célèbre banque d'affaires a pourtant dévoilé une chute de 56% de son bénéfice net à 1,2 milliard de dollars, soit 2,68 dollars par action. Les investisseurs s'attendant à de mauvais résultats ce trimestre dans le secteur bancaire avaient révisé à la baisse leurs anticipations. Goldman Sachs a ainsi dépassé le consensus de 2,45 dollars pour le bénéfice par action. Dans le même temps, ses revenus ont reculé de 40% à 6,34 milliards de dollars.

HARLEY-DAVIDSON

Au premier trimestre, Harley-Davidson a fait état d'un bénéfice net de 250,5 millions de dollars contre…9,9 millions un an plus tôt. Le bénéfice dilué est en hausse de 7,1% à 1,36 dollar par action alors que les analystes Zacks tablaient sur 1,28 dollar par action. Le chiffre d'affaire du groupe s'est élevé à 1,58 milliard comparé à 1,67 milliard en 2015. Le consensus Zacks était de 1,49 milliard.

IBM

Et de 16 trimestres consécutifs de baisse des ventes pour IBM ! Pénalisé par la vigueur du dollar, le groupe informatique a dévoilé hier soir un repli de 5% de son chiffre d'affaires à 18,68 milliards de dollars sur les trois premiers mois de 2016. Il est cependant supérieur au consensus Reuters de 18,29 milliards de dollars. Hors effets de change, le recul de l'activité aurait été limité à 2%.

JOHNSON AND JOHNSON

Johnson & Johnson a relevé ses prévisions de résultats annuels, visant désormais un chiffre d'affaires 2016 compris entre 71,2 et 71,9 milliards de dollars pour un bénéfice par action de 6,53-6,68 dollars. Le laboratoire pharmaceutique attendait jusque-là un chiffre d'affaires de 70,8 à 71,5 milliards et un bénéfice par action de 6,43-6,58 dollars. Johnson & Johnson a fait cette mise à jour lors de la publication de résultats supérieurs aux attentes pour le premier trimestre.

NETFLIX

Netflix devrait faire les frais ce mardi d'une perspective de nouveaux abonnés bien inférieure aux attentes. Au deuxième trimestre, le site de streaming espère conquérir 2 millions de nouveaux abonnés internationaux, en baisse par rapport aux 2,4 millions de la même période de 2015, alors que les analystes tablent sur 3,5 millions. Cette perspective décevante s'est ajoutée à la publication de ventes légèrement sous les attentes pour le premier trimestre : à 1,957 milliard de dollars, elles étaient prévues à 1,97 milliard.

PHILIP MORRIS INTERNATIONAL

Philip Morris International a dévoilé un résultat net trimestriel en net repli, pénalisé par la faiblesse de ses ventes de cigarettes en volume. Au premier trimestre, le fabricant de tabac, qui opère uniquement hors des Etats-Unis, a vu son bénéfice net reculer de 14,8% à 1,53 milliard de dollars, ou 98 cents par action. Les analystes tablaient en moyenne sur 1,11 dollar par action. Le chiffre d'affaires a cédé 3,3% à 16,08 milliards contre un consensus de 16,28 milliards.

WHIRLPOOL

Le numéro un mondial de l'électroménager Whirlpool a annoncé un programme de rachat d’actions de 1 milliard de dollars et une hausse de 11% de son dividende à 1 dollar par action. Il sera versé le 15 juin aux actionnaires enregistrés au 20 mai.

YUM! BRANDS

Un consortium soutenu par un fonds souverain de la Chine a exprimé son intérêt pour prendre une participation majoritaire dans la filiale chinoise de Yum! Brands, a révélé Bloomberg. Cette filiale pourrait ainsi être valorisée jusqu'à huit milliards de dollars.

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant