Analyse mi-séance AOF Wall Street - Les marchés accueillent sans enthousiasme les bons chiffres de l'emploi

le
0

(AOF) - Les marchés américains sont en légère hausse en raison d'une interprétation mitigée des chiffres de l'emploi de février. Ces derniers, marqués par la stabilité du taux de chômage en ligne avec les attentes et la progression surprise des créations de postes en février, rassurent en effet les opérateurs quant à la solidité de l'économie américaine. Mais dans le même temps, ces bonnes nouvelles devraient conforter la Fed dans son cycle de resserrement monétaire. Du côté des valeurs, HPE bondit. Vers 17h30, l'indice Dow Jones gagne 0,48% à 17 025,91 pts et le Nasdaq s'adjuge 0,50% à 471,69 pts.

HP Inc qui pleure et Hewlett-Packard Enterprise qui rit. Une semaine après la publication de résultats décevants par le spécialiste des imprimantes et des PC, sa société jumelle issue de la scission de Hewlett-Packard, HP Enterprise, a, elle, fait mieux que prévu. L’action du spécialiste de la vente de matériel et de services informatiques aux entreprises bondit ainsi de 16,1% à 15,78 dollars, décrochant la première place de l’indice S&P 500.

Les chiffres économiques du jour

En février, l'économie américaine a créé 242 000 emplois contre 172 000 (révisé de 151 000) créés au mois de janvier. Le consensus Reuters attendait 190 000 créations. Sur la même période, le taux de chômage est resté stable à 4,9% en ligne avec les attentes.

En janvier, le déficit commercial américain est ressorti à -45,68 milliards de dollars alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient -44 milliards. Le chiffre de décembre a été de son côté révisé à la hausse, à -44,7 milliards contre une première estimation de -43,4 milliards.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

BROADCOM LIMITED

Broadcom Limited, entité issue de la fusion entre les fabricants de semi-conducteurs Avago et Broadcom, a publié pour le premier trimestre de son exercice 2016 un bénéfice net de 377 millions de dollars, soit 1,30 dollar par action. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action du groupe s'est élevé à 2,41 dollars pour un consensus de 2,28 dollar par titre. Les ventes du groupe fusionné ont atteint 1,77 milliard de dollars alors que les analystes anticipaient 1,75 milliard.

GAP

Gap a fait état d'une baisse de 3,3% de ses ventes de février 2015 à 888 millions de dollars. A magasins comparables, elles ont reculé de 2% après avoir baissé de 4% en février 2014. Parmi les marques de Gap, les marques Gap Global et Old Navy Global ont mieux résisté : leurs ventes sont restées stables en février.

HEWLETT PACKARD ENTERPRISE

HP Enterprise, issu de la scission en deux entités de la firme Hewlett Packard, a fait état d'un bénéfice net de 267 millions de dollars, soit 15 cents par action, au premier trimestre 2016. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action du spécialiste des matériels et services pour les entreprises s'est élevé à 41 cents. Non seulement il correspond au haut de la fourchette de prévisions (37-41 cents) donnée par le groupe mais en plus il dépasse le consensus FactSet de 40 cents par titre.

KEURIG GREEN MOUNTAIN

Keurig Green Mountain va vivre aujourd'hui sa dernière séance au sein de l'indice américain S&P 500, remplacé par la foncière UDR. Cette décision, annoncée hier par le comité des indices S&P Dow Jones intervient après le rachat de Keurig Green Mountain par JAB Holding.

SMITH & WESSON

Le fabricant de revolvers Smith & Wesson a fait état, pour son troisième trimestre 2016 clos fin janvier, d'un bénéfice net de 31,4 millions de dollars, soit 56 cents par action. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action trimestriel du groupe est ressorti à 59 cents, dépassant nettement le consensus de 41 cents. Les ventes sur trois mois de Smith & Wesson ont bondi de leur côté de plus de 61% à 210,8 millions de dollars. Les analystes interrogés par Zacks Investment Research attendaient 182,3 millions.

STAPLES

En cours de fusion avec son compatriote Office Depot, Staples a vu ses comptes repasser dans le vert au quatrième trimestre de son exercice 2015. Son bénéfice net s'est élevé à 86 millions de dollars, soit 13 cents par action, à comparer avec une perte nette de 260 millions, soit 41 cents par titre, à la même période de 2014. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action a été de 26 cents, pour un consensus Zacks Investment Research de 28 cents. Les ventes du distributeur de fournitures de bureau ont baissé de 6,9% à 5,268 milliards de dollars au quatrième trimestre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant