Analyse mi-séance AOF Wall Street - Les acheteurs s'enhardissent

le
0

(AOF) - Wall Street prend petit à petit de l’altitude. Si les données éco sont mitigées, la plus importante, les ventes au détail, a déçu. Cette mauvaise nouvelle pour l’économie américaine est paradoxalement favorable aux actions car elle va dans le sens du maintien du statu quo de la Fed. Le rebond des cours du pétrole (+0,8% à 43,92 dollars pour le WTI) joue également un rôle positif. Côté valeurs, les technologiques se distinguent et Apple en particulier grâce au succès commercial de l’iPhone 7 Plus. Vers 17h30, le S&P 500 gagne 0,65% à 2 139,66 points et le Nasdaq Composite 0,99% à 5 225 points.

Boeing (+0,46% à 128,26 dollars) évolue proche de l’équilibre, le concurrent d’Airbus n’étant pas sûr d'atteindre son objectif de ventes d'environ 740 appareils cette année. Il n’a en effet engrangé que 355 nouvelles commandes depuis le début de l’année. S’exprimant lors d'une conférence avec des investisseurs organisée par Morgan Stanley, le PDG de Boeing s’est par ailleurs montré prudent concernant sa prévision de chiffre d'affaires pour 2017, attendu "plutôt stable", selon Reuters.

Les chiffres économiques du jour

Les stocks des entreprises américaines sont restés stables en juillet après avoir progressé de 0,2% en juin. Ils étaient attendus en hausse de 0,1%, selon le consensus Briefing.

La production industrielle a reculé de 0,4% alors qu’elle était attendue en repli de 0,3% par le consensus Reuters. Elle avait augmenté de 0,6% en juillet, chiffre révisé de +0,7%. Le taux d’utilisation des capacités de production est passé de 75,9% à 75,5%.

Les ventes au détail ont baissé de 0,3% en août après avoir stagné en juillet aux Etats-Unis. Elles étaient attendues en léger repli de 0,1%, selon le consensus Reuters.

L'indice Empire State, qui mesure l'activité manufacturière de la région de New York, s'est établi à -2 en septembre après -4,2 en août. Les économistes tablaient sur -1.

L'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie est ressorti à 12,8 en septembre après 1,8 en août. Le consensus Briefing était de 0.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont ressorties à 260 000 après 259 000 la semaine précédente. Les économistes interrogés par Briefing attendaient 263 000 inscriptions.

Les prix à la production n'ont pas bougé en août aux Etats-Unis après avoir baissé de 0,4% en juillet. Le consensus Reuters les donnait à +0,1%.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

APPLE

Apple est attendu en légère hausse à Wall Street alors que ses stocks d’iPhone 7 Plus sont déjà dégarnis avant son lancement commercial demain. Selon Reuters qui cite le groupe technologique, les stocks de l’iPhone 7 ne seraient, eux, pas épuisés, à l’exception de la version couleur noir jais.

ACCENTURE

Accenture s’est engagé à acquérir une participation de 47,4% du capital d’Octo Technology, un cabinet de conseil spécialisé dans la transformation digitale et le développement de logiciels, avec l’intention d’acquérir le solde du capital. Le groupe de conseil en management, technologies et externalisation fera l’acquisition de la participation dans Octo auprès de François Hisquin, fondateur et Président du groupe, d’autres dirigeants d’Octo et de Financière Arbevel au prix de 22,50 euros par action et de 1,7222 euros par bon de souscription d’actions.

BOEING

Lors d'une conférence avec des investisseurs organisée par Morgan Stanley, le PDG de Boeing s'est montré prudent concernant sa prévision de chiffre d'affaires pour 2017, attendu "plutôt stable". En 2016, le groupe vise un chiffre d'affaires compris entre 93 et 95 milliards de dollars. Pour cette année, l'avionneur n'est pas sûr non plus d'atteindre son objectif de ventes d'environ 740 appareils cette année, n'ayant engrangé que 355 nouvelles commandes jusqu'ici. Enfin, Boeing pourrait diminuer encore la production de son 777 par rapport à ses prévisions actuelles, a dit le PDG.

GE

GE Digital a annoncé avoir acquis Meridium, spécialiste des logiciels et services d'amélioration de la gestion des actifs industriels. En juillet 2014, le conglomérat américain avait fait son entrée au capital de Meridium à hauteur de 26% et vient donc d'en acquérir le solde, ce qui valorise la société 495 millions de dollars.

GENERAL MOTORS

D'ici 2050, General Motors compte utiliser exclusivement de l'électricité d'origine renouvelable - éolienne, solaire ou par la biomasse - pour faire fonctionner ses usines et ses chaines de production. A l'heure actuelle, l'utilisation d'énergie renouvelable permet à GM d'économiser 5 millions de dollars chaque année et s'attend à une augmentation de ce montant.

MCDONALD'S

McDonald's a reçu au moins trois offres fermes de rachat de ses restaurants de Chine et d'Hong Kong, a révélé Reuters citant plusieurs sources proches du dossier. Ces actifs seraient valorisés jusqu'à trois milliards de dollars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant