Analyse mi-séance AOF Wall Street - Le rebond se poursuit, les consommateurs en soutien

le
0

(AOF) - Le rebond des marchés actions américains se prolonge dans le sillage des Bourses européennes. La hausse, pour le deuxième mois consécutif, des dépenses des ménages en mai constitue également une bonne nouvelle alors que l'ampleur de la reprise aux Etats-Unis constitue un sujet d'interrogation majeur pour les marchés et la Fed. Au chapitre des valeurs, Monsanto est recherché malgré des résultats trimestriels dégradés. Les investisseurs spéculent sur un éventuel rapprochement. Vers 17h45, le Dow Jones progresse de 1,24% à 17 625,68 points tandis que le Nasdaq grimpe de 1,53% à 4 763,75 points.

Monsanto gagne 2% à 102,88 dollars malgré la publication de résultats trimestriels décevants et de perspectives dégradées en raison de la faiblesse de la demande aux Etats-Unis liée à la chute des cours des matières premières agricoles. Les investisseurs spéculent sur un possible rachat par Bayer ou d'autres géants du secteur. Le spécialiste américain des semences, qui a repoussé le mois dernier l'offre de 62 milliards de dollars du groupe allemand, a révélé aujourd'hui qu'il avait discuté avec ce dernier mais aussi avec d'autres interlocuteurs au sujet d'options stratégiques alternatives.

Les chiffres économiques du jour

Le nombre de promesses de ventes immobilières ont reculé de 3,7% en mai après avoir progressé de 3,1% en avril (révisé de +5,1%). Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à un recul de 1,1%.

Les revenus des ménages ont progressé de 0,2% en mai contre un consensus de +0,3% après une hausse de 0,5% en avril (chiffre révisé de +0,4%). Les dépenses des ménages ont, elles, augmenté de 0,4% le mois dernier contre un consensus de 0,3% après +1,1% en avril (chiffre révisé de +1%). L'indice des prix à la consommation "core", qui exclut l'alimentaire et l'énergie, a, enfin, progressé de 0,2% en mai conformément aux attentes. En avril, il avait également grimpé de 0,2%.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ALCOA

Alcoa a dévoilé quelques informations supplémentaires sur sa prochaine scission entre ses actifs les plus rentables (industries aéronautique et automobile) et les moins rentables, comme les mines et le raffinage. Les activités les moins rentables seront regroupées sous le nom d'Alcoa, avec le même symbole AA sur le NYSE. Les activités les plus prometteuses seront elles regroupées sous la bannière d'une nouvelle société baptisée Arconic (ARNC sur le NYSE). Arconic va conserver une part de 19,9% dans Alcoa. Le reste d'Alcoa appartiendra aux actionnaires.

GENERAL MILLS

General Mills a annoncé une hausse de son dividende dans le sillage de résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Le groupe alimentaire américain a réalisé au quatrième trimestre un bénéfice net multiplié par deux à 379,6 millions de dollars, ou 62 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le BPA s'est établi à 66 cents, au-dessus du consensus FactSet qui le donnait à 60 cents. Le chiffre d'affaires a reculé de 8,6% à 3,93 milliards de dollars. Le marché tablait cependant sur seulement 3,86 milliards.

HONEYWELL

Honeywell a annoncé le remplacement, effectif en mars prochain, de son directeur général (CEO) Dave Cote par l'actuel directeur des opérations du groupe Darius Adamczyk. Dave Cote restera président exécutif jusqu'à l'assemblée générale d'avril 2018. Par la suite, il proposera des prestations de conseil à la société pendant une durée de cinq ans. 

MONSANTO

Monsanto a réalisé au troisième trimestre de son exercice fiscal un bénéfice net en baisse de 37% à 717 millions de dollars, ou 1,63 dollar par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice est ressorti à 2,17 dollars par action, en dessous du consensus FactSet qui le donnait à 2,4 dollars. Le chiffre d'affaires a reculé de 8,5% à 4,19 milliards, une performance là encore décevante puisque le marché tablait sur 4,5 milliards. Pour l'exercice complet, le groupe a abaissé ses prévisions puisqu'il table sur un BPA dans le bas de sa fourchette comprise entre 4,4 et 5,1 dollars.

NIKE

Nike a dévoilé hier un bénéfice net de 846 millions de dollars (-2%) pour son quatrième trimestre clos fin mai, soit 49 cents par action. Les analystes de Zacks Investment Research anticipaient 48 cents. Les ventes du fabricant d'équipements de sport ont en revanche déçu : à 8,24 milliards de dollars, en hausse de 6%, elles sont ressorties sous le consensus qui les donnait à 8,26 milliards. En termes de commandes, Nike a fait état d'une hausse de 8% des demandes de livraisons entre juin et novembre 2016 à 14,9 milliards de dollars.

TESLA

Tesla Motors fait l'objet de polémiques autour de son OPA sur SolarCity. Plusieurs actionnaires ont appelé le constructeur automobile américain à intégrer deux administrateurs indépendants à son conseil d'administration et d'opter pour la séparation des postes de président et directeur général. Sujet de la discorde, le PDG Elon Musk, actionnaire de premier plan de chacune des deux sociétés (il détient 19% de Tesla et 22% de SolarCity) et cousin du PDG de SolarCity, Lyndon Rive.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant