Analyse mi-séance AOF Wall Street - La morosité s'installe

le
0

(AOF) - Les marchés américains se maintiennent près de l’équilibre après deux heures de cotation. Comme en Europe, les valeurs financières pèsent sur les indices alors que les taux longs se replient. Parmi les sociétés ayant dévoilé leurs comptes trimestriels, le secteur des médias est bien représenté avec en particulier Disney, plus forte hausse de l’indice Dow Jones. La réaction aux résultats de Time Warner est plus mesurée. Vers 17h30, l’indice Dow Jones perd 0,14% à 20 061,74 points tandis que le Nasdaq Composite gagne 0,08% à 5 678,52 points.

The Walt Disney Company (+1,05% à 110,14 dollars) se maintient en territoire positif (le Dow Jones cède 0,3%) après la publication de résultats trimestriels jugés globalement en ligne. Les investisseurs retiennent donc surtout que le groupe de médias et de parcs d'attraction a vu son bénéfice net reculer de 14% au premier trimestre clos fin décembre à 2,479 milliards de dollars, soit 1,55 dollar par action. Il dépasse ainsi le consensus Zacks Investment Research de 1,48 dollar.

Les chiffres économiques du jour

Aucune statistique ne sera publiée.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

GOODYEAR

Le fabricant de pneus Goodyear a renoué avec les bénéfices au quatrième trimestre à 561 millions de dollars à comparer avec une perte de 380 millions un an plus tôt. Le bénéfice par action du groupe est ainsi ressorti à 2,14 dollars. Hors éléments exceptionnels, il s'est élevé à 95 cents, dépassant de 8 cents le consensus. Les ventes à trois mois de Goodyear ont baissé de 8% à 3,74 milliards de dollars alors que les analystes les attendaient à 3,85 milliards.

GSK

Glaxo Smith Kline (GSK) s'est montré particulièrement prudent concernant ses perspectives de résultats pour 2017. Le laboratoire pharmaceutique table sur une croissance de 5 à 7% de son bénéfice par action ajusté, à condition que son médicament Advair ne se heurte pas à la concurrence d'un générique. Dans le cas contraire, le bénéfice par action annuel de GSK pourrait enregistrer une légère baisse ou stagner.

JOHNSON CONTROL

La Commission européenne a infligé des amendes d'un montant total de 68 millions d'euros à Campine, Eco-Bat Technologies et Recylex pour avoir fixé les prix d'achat des déchets de batteries automobiles, en violation des règles de concurrence de l'UE. Une quatrième entreprise, Johnson Controls, n'a pas été mise à l'amende parce que c'est elle qui a révélé l'existence de l'entente à la Commission. Recylex devra donc payer 26,739 millions d'euros dans cette affaire.

MONDELEZ

Mondelez est repassé dans le vert au quatrième trimestre avec un bénéfice net en hausse de plus de 110% à 93 millions de dollars, soit 6 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action du groupe agroalimentaire s'est élevé à 47 cents, soit deux cents sous le consensus Zacks Investment Research. Les ventes trimestrielles de Mondelez ont baissé de leur côté de 8,1% (+0,6% en organique) à 6,77 milliards de dollars. Les analystes anticipaient 6,87 milliards.

PIER 1 IMPORTS

Pier 1 Imports a réaffirmé ses prévisions de résultats pour le quatrième trimestre et l'exercice 2017. Sur les trois derniers mois de l'exercice, la chaine d'ameublement vise un bénéfice par action ajusté compris entre 28 et 32 cents par action, une baisse de ses ventes de 1 à 3% et des ventes en comparable au pire en baisse de 1% et au mieux en croissance de 1%. Pour 2017 dans son ensemble, Pier 1 Imports table sur un bénéfice par action ajusté entre 37 et 41 cents et un repli de 2 à 4% de ses ventes.

TAKE TWO

L'éditeur de jeux vidéo Take Two a réduit ses objectifs de résultats annuels. Au troisième trimestre, clos fin décembre, Take Two a essuyé une perte nette de 29,8 millions de dollars représentant 33 cents par action, à comparer avec une perte nette de 42,4 millions de dollars, représentant 51 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 31 cents, inférieur de 5 cents au consensus Thomson Reuters. Le chiffre d'affaires ajusté a, lui, bondi de 15% à 476,50 millions de dollars.

TIME WARNER

Time Warner a vu son bénéfice net chuter de 65,8% à 293 millions de dollars au quatrième trimestre à 37 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action du groupe de médias s’est élevé à 1,25 dollar contre un consensus de 1,19 dollar. Les revenus de Time Warner ont progressé de leur côté de 11,4% à 7,89 milliards de dollars. Les analystes anticipaient 7,7 milliards.

URBAN OUTFITTERS

Urban Outfitters a fait état d'une croissance de 2% de ses ventes au quatrième trimestre à 1,03 milliard de dollars. Le consensus FactSet était de 1,05 milliard. La division Retail, principale activité du groupe de prêt-à-porter, a vu ses ventes en comparable stagner sur cette période à 955 millions de dollars. FactSet tablait sur +1,4%.

WALT DISNEY

The Walt Disney Company a vu son bénéfice net reculer de 14% au premier trimestre clos fin décembre à 2,479 milliards de dollars, soit 1,55 dollar par action. Le chiffre d’affaires du groupe de loisirs et de médias est ressorti de son côté à 14,78 milliards de dollars, en baisse de 3%. Le consensus Zacks Investment Research était de 1,48 dollar par action et de 15,26 milliards de dollars de revenus.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant