Analyse mi-séance AOF Wall Street - L'effet Yellen continue de souffler

le
0

(AOF) - Wall Street poursuit sur sa lancée, toujours soutenu par les propos accommodants de Janet Yellen. Toujours aussi "colombe", la présidente de la Fed a défendu hier l'hypothèse d'un relèvement très graduel des taux directeurs de la banque centrale. A trois semaines de la prochaine réunion de politique monétaire, Janet Yellen semble valider le scénario d'une absence de décision à la réunion d'avril. Au chapitre des valeurs, Lululemon Athletica est soutenu par des résultats trimestriels solides. A 17h40, le Dow Jones gagne 0,69% à 17 754,43 points et le Nasdaq, 0,63% à 4 877,03 points.

McCormick recule de 0,12% à 99,47 dollars après avoir relevé pour la seconde fois son offre sur le groupe britannique de produits alimentaires Premier Foods. Le producteur américain d'épices McCormick a eu raison de se décarcasser. Séduit par la nouvelle proposition, Premier Foods a accepté de discuter avec le propriétaire des marques françaises Ducros et Vahiné. Ce dernier a gonflé son offre de 5 pence à 65 pence valorisant ainsi sa cible à 1,5 milliard de livres. Pour autant, McCormick devra encore pimenter son offre pour l'emporter, a prévenu Premier Food qui entend bien saler l'addition.

Les chiffres économiques du jour

Aux Etats-Unis, le secteur privé a créé 200 000 emplois en mars contre un consensus de 196 000 après 205 000 créations d'emplois en février (chiffre révisé de 214 000), selon ADP.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ACADIA PHARMACEUTICALS

Acadia Pharmaceuticals a annoncé que le comité consultatif de la FDA avait autorisé la mise sur le marché du Nuplazid (pimavanserin), un traitement développé par le laboratoire contre les psychoses associées à la maladie de Parkinson. A la suite de cette annonce, le titre a grimpé de 23% à 29,30 dollars en après-Bourse. La décision de la FDA est attendue le 1er mai. En règle générale, la FDA suit la recommandation de son comité consultatif.

LULULEMON ATHLETICA

Lululemon Athletica a enregistré au quatrième trimestre, clos fin janvier, de l'exercice 2015 un bénéfice net de 117,41 millions de dollars, soit 85 cents par action. Les analystes anticipaient un bénéfice par action de 80 cents. Les revenus du spécialiste des équipements de yoga ont progressé de leur côté de près de 17% (+11% à magasins comparables) à 704,27 millions de dollars. Là encore, ils ont dépassé le consensus de 692,2 millions.

STATE STREET / GENERAL ELECTRIC

State Street a acquis GE Asset Management, la filiale de gestion d'actifs de General Electric, pour un montant de 485 millions de dollars. Cette branche, qui comprend les plans de retraite des salariés de GE aux Etats-Unis, gère plus de 100 milliards de dollars d'actifs. State Street comptait fin décembre 28 000 milliards de dollars d'actifs sous conservation et administration et 2 000 milliards de dollars d'actifs sous gestion.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant