Analyse mi-séance AOF Wall Street - Fin de semaine dynamique

le
0

(AOF) - Soutenu par la hausse du pétrole enregistrée en début de journée et la décision de la Banque du Japon d'adopter un taux de dépôt négatif, Wall Street évolue en hausse à l'approche de la mi-séance. De plus, le ralentissement plus marqué que prévu de l’économie américaine au quatrième trimestre 2015 conforte le scénario d’une pause dans le programme de resserrement de politique monétaire de la Fed, ce qui serait une bonne nouvelle pour les investisseurs. Vers 18h, le Dow Jones 1,18% à 16 259,74 points tandis que le Nasdaq grimpe de 1,01% à 4 552,17 points.

Amazon.com a beau avoir dévoilé hier soir les bénéfices trimestriels les plus élevés de son histoire, les investisseurs anticipaient encore mieux de la part du cybermarchand. L’action affiche de ce fait l’une des plus fortes baisses du S&P 500, chutant de 8,29% à 582,57 dollars. Au cours des quatre trimestres précédents, Amazon.com avait habitué les analystes à dépasser leurs attentes, permettant au titre de multiplier sa capitalisation par plus de 2 en 2015.

Les chiffres économiques du jour

En version définitive, l'indice de confiance des consommateurs mesuré par l'Université du Michigan s'est établi à 92 en janvier contre 93,3 en première estimation et 92,6 en décembre (chiffre révisé de 93,3). Les économistes tablaient sur 93 pour janvier.

L'indice PMI de Chicago s'est envolé à 55,6 en janvier après 42,9 en décembre. Les économistes tablaient sur 45.

Au quatrième trimestre, le PIB américain a progressé de 0,7% en rythme annualisé après la hausse de 2% enregistrée au trimestre précédent. Les économistes tablaient sur une progression de 0,8% pour cette première estimation.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

AMAZON

Amazon a publié des résultats inférieurs aux attentes mais des perspectives conformes au consensus. Au 4ème trimestre 2015, le bénéfice net du groupe s'est établi à 482 millions de dollars, soit 1 dollar par action, en croissance, comparé à 2014 (214 millions de dollars ou 45 cents) mais reste inférieur au consensus Reuters qui l'évaluait à 1,56 dollars. Le résultat opérationnel a, lui, bondi de 88% de 1,1 milliard de dollar. Les ventes sont en croissance de 22% à 35,7 milliards de dollars, néanmoins décevantes, le consensus étant de 35,9 milliards de dollars.

AMERICAN AIRLINES

American Airlines a dévoilé des résultats supérieurs aux attentes au quatrième trimestre 2015. La compagnie aérienne a généré un bénéfice net de 3,28 milliards de dollars, soit 5,09 dollars par action, contre un bénéfice net de 597 millions d'euros ou 0,82 dollars par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 2 dollars, meilleur que le consensus Thomson Reuters qui prévoyait 1,97 dollar. Le chiffre d'affaires a reculé de 5,2% à 9,6 milliards de dollars en ligne avec les attentes.

AMGEN

Amgen a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Au quatrième trimestre, le groupe biopharmaceutique américain a vu son bénéfice net bondir de 39% à 1,8 milliard de dollars, ou 2,37 dollars par action. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 2,61 dollars contre un consensus de 2,29 dollars. Le chiffre d'affaires a progressé de 4% à 5,54 milliards grâce à la hausse de 8% à 1,44 milliard des ventes du traitement de la polyarthrite rhumatoïde Enbrel.

MACY'S

Macy's a abaissé sa prévision de bénéfice par action pour le quatrième trimestre et anticipe désormais une fourchette comprise entre 1,85 et 1,90 dollar. La précédente prévision était une fourchette de 2,18 à 2,23 dollars par titre. Cette révision à la baisse permet de tenir compte du calendrier de l'opération immobilière réalisée par Macy's avec Tishman Speyer. En effet, le distributeur a vendu une partie de son magasin Brooklyn de Fulton Street à Tishman Speyer pour 270 millions de dollars en cash. Il va en utiliser une partie, 100 millions, pour rénover les quatre étages qu'il conserve.

MICROSOFT

Microsoft est attendu en hausse au lendemain de résultats supérieurs aux attentes. Au premier trimestre, clos fin décembre, de son exercice 2016, le numéro un mondial des logiciels a généré un bénéfice net de 5 milliards de dollars, soit 62 cents par action, contre un bénéfice net de 5,86 milliards de dollars, soit 71 cents, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le résultat par action est ressorti à 78 cents, soit 7 cents de mieux que le consensus Thomson Reuters. Le chiffre d'affaires a, lui, reculé de 10% à 23,79 milliards de dollars.

VISA

Le spécialiste des cartes bancaires Visa a présenté des résultats meilleurs que prévu. Au premier trimestre, clos fin décembre, le groupe a généré un bénéfice net de 1,94 milliard de dollars, soit 80 cents par action, à comparer avec un bénéfice net de 1,57 milliard de dollars, soit 63 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a dépassé le consensus Reuters de 1 cent en ressortant à 69 cents. Les volumes des paiements ont bondi de 12% à 1 300 milliards de dollars entre juillet et septembre.

XEROX

Xerox a annoncé son intention de se scinder en deux sociétés indépendantes, avec d'un côté ses activités historiques liées à l'impression et de l'autre ses services d'externalisation de processus métier (BPO). Les premières représentent 11 milliards de dollars de revenus et les secondes 7 milliards de dollars. La transaction devrait être finalisée d'ici la fin de l'année et n'entrainera pas le paiement d'impôts.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant