Analyse mi-séance AOF Wall Street - En ordre dispersé, Facebook malmené

le
0

(AOF) - Les marchés actions américains évoluent en ordre dispersé. Les investisseurs, qui n'ont pas été surpris par la Fed hier soir, limitent leurs prises de risques dans l'attente des résultats de l’élection présidentielle du 8 novembre. La publication d'indices PMI des services (le Markit définitif et l'ISM) contrastés pèse sur la tendance, tout comme Facebook, dont les perspectives déçoivent. Vers 17h30, le Dow Jones grappille 0,01% à 17 961,83 points tandis que le Nasdaq Composite recule 0,43% à 5 083,55 points.

Facebook (-4,3% à 121,7 dollars) affiche l’une des plus mauvaises performances du S&P 500, une place à laquelle il ne nous avait plus habitué depuis plusieurs trimestres. La perspective d’un ralentissement significatif de la croissance des recettes publicitaires en 2017 prend le pas sur des résultats trimestriels meilleurs que prévu. A l’occasion de la conférence téléphonique qui a suivi cette publication, le directeur financier David Wehner a expliqué que l’un des moteurs de la croissance du groupe - le nombre de publicités présentées aux utilisateurs - perdrait en puissance.

Les chiffres économiques du jour

Les commandes à l'industrie en septembre ont progressé de 0,4% contre un consensus de +0,2%. En août, elles avaient grimpé de 0,2%.

L'indice ISM des services est ressorti à 54,8 en octobre contre un consensus de 56 après 57,1 en septembre.

L'indice PMI des services mesuré par Markit est ressorti à 54,8 dans sa version définitive contre 52,3 en septembre. L'indice composite, qui combine service et industrie, est ressorti à 54,9 contre 52,3 en septembre.

L'indice ISM des services est ressorti à 54,8 en octobre contre un consensus de 56 après 57,1 en septembre.

En première estimation, la productivité a bondi de 3,1% au troisième trimestre après avoir baissé de 0,2% (révisé de -0,6%) au deuxième trimestre. Le consensus Reuters était de +2%. Les coûts du travail ont progressé de leur côté de 0,3% sur la même période après +3,9% (révisé de +4,3%) au deuxième trimestre.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

CHARTER COMMUNICATIONS

Au troisième trimestre, Charter Communications a vu son bénéfice net proforma (c'est-à-dire avec l'impact de Time Warner Cable et de Bright House consolidé depuis le début de l'année) passer de 2 à 189 millions de dollars. Le bénéfice par action du groupe s'est élevé à 69 cents. Les revenus de Charter ont augmenté de leur côté de 7,4% à 10 milliards de dollars. Les analystes attendaient 63 cents par action et un chiffre d'affaires de 10 milliards.

CHESAPEAKE ENERGY

Chesapeake Energy a réduit ses pertes au troisième trimestre 2016, la baisse des coûts ayant compensé le repli de ses ventes lié à la réduction de sa production et à la faiblesse des prix de l'énergie. Le producteur américain de gaz naturel a accusé une perte nette de 1,16 milliard de dollars, ou -1,54 dollar par action, contre une perte de 4,7 milliards, ou -7,08 dollars par action un an plus tôt. A l'époque, le groupe avait enregistré une dépréciation de 5,42 milliards de dollars d'actifs. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 9 cents contre -6 cents au troisième trimestre 2015.

COSTCO WHOLESALE

Costco Wholesale a enregistré une croissance de 4% de ses ventes en octobre à 9,11 milliards de dollars. En données comparables, elles ont progressé de 2% et, hors carburant et effets de change, de 2% également.

FACEBOOK

Les bonnes performances de Facebook se confirment trimestre après trimestre. Au troisième trimestre, le numéro un mondial des réseaux sociaux a réalisé un bénéfice net trimestriel de 2,379 milliards de dollars, en hausse de 166%. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 1,09 dollar, dépassant de 12 cents le consensus Thomson Reuters. Facebook continue de bénéficier d'une forte croissance de ses revenus publicitaires.

FEDEX-UPS

Spécialistes du transport de colis, FedEx et UPS vont sans doute apprécier l'annonce d'une croissance de 6,1% de la demande mondiale, mesurée en tonne de fret par kilomètre, pour le transport aérien de fret. Selon l'Association internationale du transport aérien, qui dévoile ces chiffres, le marché a ainsi connu sa plus forte croissance depuis février 2015. Dans le même temps, les capacités de fret, mesurées en tonnes de fret disponibles par kilomètre, ont augmenté de 4,7%. Cette performance coïncide avec un retournement à la hausse des nouvelles commandes à l'export, précise l'IATA.

GAP

Gap a annoncé le départ prochain - à la fin de son exercice 2016 fin janvier - de sa directrice financière Sabrina Simmons. Cette dernière était à ce poste depuis 2007 et a participé activement à la mise en place du plan de redressement de l'enseigne présenté en mai dernier après plus de douze mois consécutifs de repli des ventes. Ce dernier, centré sur la marque Old Navy, commence à porter ses fruits si l'on en croit la performance de la griffe le mois dernier : en septembre, ses ventes ont progressé en comparable de 4%.

QUALCOMM

La fabricant américain de puces Qualcomm a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. La firme de San Diego a réalisé un bénéfice par action de 1,28 dollar et un chiffre d'affaires de 6,2 milliards au troisième trimestre. Les ventes ont bondi de 13%. Les analystes de Wall Street tablaient sur un BPA de 1,13 dollar et sur un chiffre d'affaires de 5,84 milliards.

TWENTY-FIRST CENTURY FOX

Twenty-first Century Fox a vu son bénéfice net progresser de 21,6% au premier trimestre clos fin septembre à 827 millions de dollars, soit 44 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le groupe de médias a fait état d'un bénéfice par action de 51 cents. Son chiffre d'affaires à trois mois est par ailleurs ressorti à 6,51 milliards de dollars, en croissance de 7%. Les analystes interrogés par Zacks Investment Research anticipaient 44 cents et 6,43 milliards de dollars.

ZUMIEZ

Le fabricant d'accessoires et de vêtements de sport Zumiez a vu ses ventes progresser de 14,4% à 55,9 millions de dollars en octobre. En données comparables, elles ont augmenté de 10,2%, rebondissant nettement après leur baisse de plus de 8% il y a un an à la même époque. Zumiez a également relevé sa prévision de bénéfice par action du troisième trimestre, anticipant désormais 35 à 36 cents contre 29 à 30 cents précédemment. Début octobre, le groupe avait déjà relevé son estimation de bénéfice par action et de ventes, ces dernières étant désormais attendues entre 216 et 217 millions.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant