Analyse mi-séance AOF France/Europe - Vers un rebond en attendant Wall Street et Trump ?

le
0

(AOF) - S'ils s'enhardissent légèrement après une matinée de cotation et quatre séances consécutives de repli, les marchés européens restent sur une tendance bien prudente avant l'investiture de Donald Trump. Cette dernière séance de la semaine ne devrait donc pas rompre le faux rythme dans lequel sont enfermés les indices depuis début janvier, attendant de voir si Donald Trump va tenir ses promesses de relance budgétaire. Du côté des valeurs, Altarea et Edenred sont pénalisés par des mouvements à leur capital. Le CAC 40 gagne 0,45% à 4 862,91 pts et l'EuroStoxx 50 s'apprécie de 0,51% à 3 307,22 pts.

En 2015, le blocage de la fusion des filiales des opérateurs télécoms nordiques Telenor et TeliaSonera (-1,06%) au Danemark avait semblé mettre un coup d'arrêt à la concentration du secteur. La Commission européenne s'était alors montrée désireuse de favoriser l'investissement et incitait les opérateurs télécoms à ne pas faire de la consolidation leur priorité. En ce début d'année 2017, c'est pourtant des rumeurs autour d'une nouvelle opération de rapprochement entre deux opérateurs scandinaves qui ravivent la spéculation sur ce thème.

Edenred (-2,5% à 19,51 euros) signe la plus forte baisse du SBF 120 pénalisé par le désengagement complet de l'un de ses actionnaires historiques, Colony Capital. Ce dernier a en effet cédé en quelques heures 11,1% du capital du spécialiste des services prépayés aux salariés. Un premier bloc de 5,53% a été vendu hors marché "à une contrepartie financière" puis, quasiment au même moment, un second paquet d'actions Edenred, représentant 5,68% de son capital, a été cédé à des investisseurs institutionnels.

Le secteur de l'hôtellerie-loisirs suscite bien des convoitises de la part des groupes chinois. Après notamment l'entrée de Jin Jiang au capital d'Accor et de Fundamental Films dans celui d'EuropaCorp, Ymagis pourrait être la prochaine société française à connaître le même sort. Cette perspective emballe les investisseurs qui portent l'action du spécialiste européen des technologies numériques pour l'industrie du cinéma en hausse de 9,12% à 10,77 euros.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En Allemagne, les prix à la production ont progressé de 0,4% en décembre, après une hausse de 0,3% le mois précédent. Sur un an, la croissance ressort à + 1% le mois dernier après +0,1% en novembre.

Vers 12h15, l'euro cote 1,0632 dollar, en baisse de 0,29%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant