Analyse mi-séance AOF France/Europe - Repli des marchés, Airbus malmené

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens évoluent en baisse pénalisés par le statu quo de la Banque du Japon. Les investisseurs attendaient de nouvelles mesures de la part de l'institution pour relancer la croissance du pays. Par ailleurs, les opérateurs sanctionnent les résultats trimestriels dégradés et les perspectives très incertaines dévoilés ce matin par Airbus. Dans cet environnement morose, le rebond du sentiment économique en zone euro en avril a été relégué au second plan. Vers 12h25, le CAC 40 perd 1,28% à 4 501,16 points et l'Euro Stoxx 50 cède 1,19% à 2 893,08 points.

En repli de 6,33% à 54,76 euros, Airbus accuse la plus forte baisse du CAC 40, pénalisé par des résultats trimestriels dégradés et des perspectives 2016 incertaines. Au premier trimestre, le groupe européen d'aérospatiale et de défense a accusé une chute de 50% de son bénéfice net à 399 millions d'euros et un repli de 23% à 501,1 millions de son résultat opérationnel (Ebit) hors éléments exceptionnels. Le chiffre d'affaires, a, lui, progressé de 1% à 12,183 milliards grâce à la faiblesse de l'euro.

Deutsche Bank (+3,74% à 17,325 euros) est bien arrimé en tête d’un indice Dax 30 en repli après avoir surpris la communauté financière en dévoilant un résultat net positif au premier trimestre. 2016 débute sur une note encourageante pour la première banque allemande, qui a enregistré l’année dernière sa première perte annuelle depuis 2008 : 6,8 milliards d’euros. De quoi rendre son co-directeur général, John Cryan, un peu plus optimiste au sujet des résultats 2016. Alors que la banque prévoyait de finir de nouveau dans le rouge, elle devrait finalement être proche de dégager des bénéfices.

Hermes (+1,89% à 312,95 euros) évolue dans le peloton de tête du SBF 120 après avoir vu ses ventes augmenter de 6% à taux de change constants et à taux de change courants à 1,19 milliard d'euros. La progression des ventes dans les magasins du groupe a été de 8% à taux de change constants, dans l'ensemble des zones géographiques, en dépit de conditions plus difficiles. A fin mars, l'évolution des parités monétaires est légèrement défavorable et représente un impact non significatif sur le chiffre d'affaires (1 million d'euros).

Les chiffres macroéconomiques du jour

En avril, après trois mois consécutifs de baisse, l'indice du sentiment économique est ressorti à 103,9 en hausse de 0,9 point dans la zone euro. L'indice du climat des affaires a grimpé de 0,1 point à +0,13.

A 14h30, seront publiés la première estimation de la croissance du premier trimestre et les inscriptions au chômage aux Etats-Unis.

Vers 12h20, l'euro progresse de 0,31% à 1,1360 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant