Analyse mi-séance AOF France/Europe - Regain des marchés actions, les devises européennes et le pétrole en soutien

le
0

(AOF) - Après avoir franchi en baisse la barre des 4000 points hier plombé par le Brexit, le CAC 40 rebondit dans le sillage de rachat à bon compte. Les investisseurs prennent acte également de la stabilisation des devises - livre sterling et euro notamment - et de la hausse des cours du pétrole (+2%), autant d'indices d'un léger retour de l'appétit pour le risque. Cette reprise pourrait toutefois être fragile en raison du contexte toujours tourmenté mais aussi des statistiques attendues aujourd'hui. Vers 12h10, le CAC 40 progresse de 2,54% à 4 085,93 pts et l'EuroStoxx 50 gagne 2,88% à 2 775,18 pts.

En Europe, Nestlé a emprunté à son concurrent chocolatier Kinder (groupe Ferrero) le goût de la surprise. Personne en effet ne s'attendait à ce que le président du directoire du groupe allemand Fresenius, Ulf Mark Schneider, soit désigné pour succéder à Paul Bulcke à la tête du géant suisse de l'alimentaire. En Bourse, les investisseurs apprécient ce choix : l'action Nestlé gagne plus de 3% à 73,65 francs suisses. Si la nomination du patron de l'un des leaders mondiaux de la dialyse peut surprendre de prime abord, elle s'explique à l'aune de la nouvelle stratégie mise en place par Nestlé.

A Paris, une fois n'est pas coutume, ce n'est pas le Qatar qui investit en France, mais le contraire ! Face à des concurrents aussi redoutables que BP ou Shell, Total a en effet remporté un appel d'offres pour une participation de 30% pendant 25 ans dans l'exploitation du principal gisement pétrolier offshore du riche émirat. La compagnie nationale Qatar Petroleum (QP) conservera les 70% de ce champ baptisé Al Shaheen. En Bourse, Total gagne 1,6% à 40,97 euros.

Gaussin (+8,51% à 1,02 euro) progresse nettement à la Bourse de Paris après avoir publié un chiffre d'affaires semestriel rassurant. Sur les six premiers mois de son exercice 2016, le spécialiste de la manutention et du transport de charges lourdes a vu ses ventes bondir de 112% à 9,1 millions d'euros. Ce retour de la croissance fait oublier les difficultés rencontrées en 2015 : cette année-là, les ventes de Gaussin avaient chuté de 66% en raison notamment de retards dans son activité portuaire. Gilbert Dupont anticipait un chiffre d'affaires sur six mois compris entre 8 et 9 millions d'euros.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Les mises en chantier de logements en France ont diminué de 4,5% sur la période mars-mai, a indiqué le ministère de l'Environnement, de l'énergie et de la mer. Le nombre de permis de construire a baissé de son côté de 1,1% sur cette période. "La fin de l’année 2015 ayant été particulièrement dynamique, les évolutions trimestrielles en subissent mécaniquement le contrecoup sans pour autant que la dynamique de reprise observée depuis un an soit remise en cause", explique le ministère.

En juin 2016, la confiance des ménages s'est légèrement dégradée : l'indicateur qui la synthétise a perdu 1 point, à 97. Le mois dernier, il avait atteint son plus haut niveau depuis octobre 2007, rappelle l'Insee. L'indice est en ligne avec les attentes.

A 14h30 aux Etats-Unis, sera publiée l'estimation définitive de la croissance du premier trimestre puis l'indice immobilier S&P/Case-Shiller d'avril à 15h00, enfin, est attendu l'indice de confiance du consommateur de juin à 16h.

Vers 12h05, l'euro est en hausse de 0,7% à 1,1098 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant