Analyse mi-séance AOF France/Europe - Rebond prudent avec la Chine et le pétrole

le
0

(AOF) - Les marchés européens se reprennent, soutenus par des statistiques chinoises rassurantes et le rebond des cours du pétrole. Les investisseurs ont pris connaissance ce matin d’une accélération de la croissance dans le secteur des services en mars dans l’Empire du milieu. Les cours du pétrole tentent, eux, de mettre fin à leur tendance baissière à quelques heures de la publication des stocks américains. A Paris, le départ du PDG d’Air France-KLM pèse sur l’action. Vers 12h05, l’indice CAC 40 gagne 0,54% à 4 723,26 points et l’EuroStoxx 50 0,49% à 2 904,45 points.

En Suisse, le chocolatier suisse Barry Callebaut bondit de près de 9% à 1 117 francs suisses, soutenu par des résultats semestriels solides et la confirmation de ses objectifs à moyen terme. En se focalisant sur les chocolats haut de gamme, le groupe, qui fournit notamment du chocolat et des produits du cacao aux géants de l'agroalimentaire, a plus que compensé des conditions de marché qualifiées de très difficiles. En effet, à l'image comme dans d'autres secteurs tels que luxe, et les vins et spiritueux, les produits à plus haute valeur ajoutée sont aussi ceux qui dégagent une rentabilité plus élevée.

A Paris, Air France-KLM décroche de 3,54% à 7,881 euros, pénalisé par l'annonce inattendue du prochain départ de son PDG, Alexandre de Juniac. Les investisseurs s'inquiètent des conséquences de ce départ sur les perspectives d'un groupe qui a renoué avec les bénéfices en 2015 après plusieurs années difficiles. Le PDG est notamment parvenu à s'accorder avec les puissants syndicats de la compagnie pour lancer une vaste restructuration censée préserver l'avenir du groupe.

En revanche, bioMérieux (+4,49% à 107,05 euros) bénéficie du soutien de poids de Exane BNP Paribas, qui a relevé son opinion sur bioMérieux de Neutre à Surperformance. Le broker rappelle que la présentation des prévisions 2016 pour le résultat opérationnel et les dépenses d'investissement ont déçu le marché, entraînant une sous-performance du titre au cours des six derniers mois. Étant donné la révision à la baisse du consensus et sa confiance concernant le potentiel de la filiale du groupe, BioFire's, le bureau d'études estime que le cours actuel représente un bon point d'entrée.

Les chiffres macroéconomiques du jour

La croissance dans le secteur des services s'est accélérée en Chine en mars, selon le bureau d'études Markit. L'indice des directeurs d'achat (PMI) est en effet passé de 51,2 en février à 52,2 le mois dernier. L'indice PMI composite, qui prend en compte les services et le secteur manufacturier, est pour sa part repassé le mois dernier au-dessus de la barre des 50, séparant contraction et expansion de l'activité. Il est ressorti à 51,3 contre 49,4 en février. Il s'agit d'un plus haut de 11 mois.

Les investisseurs se contenteront du compte-rendu de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed à 20h.

A la mi-séance, l'euro recule à 1,1347 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant