Analyse mi-séance AOF France/Europe - Rebond avant les statistiques américaines

le
0

(AOF) - Les marchés européens rebondissent après avoir connu un jeudi noir. Ce rebond reste cependant sous la menace des statiques américaines, dont les ventes au détail. Le secteur bancaire européen, malmené hier en raison notamment des résultats décevants de Société Générale, rebondit dans le sillage d’une publication rassurante de Commerzbank. A Paris, les investisseurs reprochent à Renault l’absence de projet de renforcement de l'Alliance avec Nissan. Vers 12h30, l’indice CAC 40 gagne 1,1% à 3 939,75 points et l’EuroStoxx 50 progresse de 1,43% à 2 718,59 points.

En ce début d’année 2016 marqué par une profonde défiance vis-à-vis du secteur bancaire, les investisseurs ne font pas dans la demi-mesure quand il s’agit de réagir aux résultats. Alors que Société Générale (-12,57%) avait été lourdement sanctionnée hier, Commerzbank s’envole de 16,49% à 7,431 euros. La banque allemande a ainsi pris la tête de l’indice Dax 30 grâce à l’annonce d’un bénéfice net de 187 millions d’euros au quatrième trimestre contre une perte nette de 280 millions, un an plus tôt. Il est conforme au consensus Reuters de 188 millions d'euros.

A Paris, Renault (+0,58% à 68,92 euros) sousperforme le CAC 40 en dépit de résultats annuels solides. Ces derniers ont permis au titre de bondir de près de 4% dès leur publication mais les investisseurs ont modéré leur enthousiasme suite à des déclarations de Carlos Ghosn suggérant qu'il n'y aurait sans doute pas de projet de renforcement de l'Alliance Renault-Nissan. Cette déception, alors que l'avenir de l'Alliance a beaucoup occupé les marchés et Renault en 2015, a éclipsé l'annonce d'une hausse du dividende de 26% à 2,40 euros et d'un bond de près de 50% du bénéfice net à 2,82 milliards d'euros.

En revanche, Ubisoft (-5,96% à 19,65 euros) reste scotché à la dernière place de l'indice SBF 120 au lendemain de son avertissement sur résultats. Si ce dernier était anticipé par certains analystes en raison des performances commerciales décevantes d'Assassin's Creed Syndicate, son ampleur est plus importante que prévu. Sur l'exercice 2015-2016, l'éditeur de jeux vidéo anticipe désormais un résultat opérationnel non-IFRS, c'est-à-dire hors éléments exceptionnels, d'environ 150 millions d'euros contre au moins 200 millions d'euros auparavant. Le chiffre d'affaires devrait, lui, ressortir à environ 1,36 milliard d'euros alors qu'il était attendu stable précédemment à 1,464 milliard.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Au cours du quatrième trimestre 2015, le PIB a augmenté de 0,3% tant dans la zone euro que dans l'Union européenne, selon l'estimation rapide publiée par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. La croissance de la zone euro est conforme aux attentes. Au cours du troisième trimestre 2015, le PIB avait crû respectivement de 0,3% et 0,4%.

La croissance allemande s'est élevée à 0,3% au quatrième trimestre comme au troisième trimestre, a annoncé l'office fédéral de la statistique. Cette croissance est conforme aux attentes. Le PIB allemand a progressé de 1,7% l'année dernière.

La production industrielle a diminué de 1% dans la zone euro ainsi que dans l'Union européenne en décembre par rapport à novembre, selon les estimations d’Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. Elle était attendue en hausse de 0,3%, selon le consensus Reuters. En novembre 2015, la production industrielle avait reculé de 0,5% dans les deux zones.

Aux Etats-Unis, les ventes au détail en janvier seront publiées à 14h30 en même temps que les prix des importations en janvier. La première estimation de l'indice de confiance des ménages du Michigan de février sera connue à 16 heures, de même que les stocks des entreprises en décembre.

A la mi-séance, l'euro recule à 1,1287 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant