Analyse mi-séance AOF France/Europe - Prises de bénéfices en l'absence de nouveaux catalyseurs

le
0

(AOF) - Les marchés européens font l’objet de prises de bénéfices alors que les actualités aussi bien sur le front macroéconomique que des sociétés sont très peu nombreuses aujourd’hui. Même les cours du pétrole qui avaient soutenu les indices ces derniers jours se stabilisent. Leur récent rebond continue cependant de soutenir les groupes parapétroliers comme Technip. A contrario, les valeurs financières sont victimes des plus importants dégagements. Vers 12h10, l’indice CAC 40 cède 0,61% à 4 410,06 points et l’EuroStoxx 50 0,62% à 2 976,82 points.

Au sein d’un secteur automobile mal orienté, BMW (-2,31% à 77,02 euros) sous-performe après avoir vu sa recommandation dégradée par Goldman Sachs. A l’Achat auparavant, l’influent bureau d’études est passé à Neutre même s’il a relevé son objectif de cours de 80 à 85 euros, affirme une source de marché. Il explique que son conseil positif sur le spécialiste des voitures de prestige était fondé sur sa valorisation. Or, l’action a progressé de 9% au cours du dernier trimestre, seul GKN - en hausse de 11% en étant coté en livre sterling - affiche une meilleure performance.

En France, Casino (-0,87% à 44,52 euros) évolue dans le sillage d'un marché déjà mal orienté (le SBF 120 perd 0,51%) malgré la nomination de Régis Schultz à la tête de Monoprix. Cette arrivée a pourtant le mérite de clore la période d'incertitude, traditionnellement peu appréciée des marchés, qui s'est ouverte en février dernier avec la démission du président de l'enseigne Stéphane Maquaire.

En revanche, Technip (+2,33% à 53,92 euros) est soutenu par la progression du cours du pétrole des derniers jours. Hier, le baril de Brent est repassé au-dessus de la barre des 50 dollars. Les indices s'accumulent depuis plusieurs semaines pour confirmer le rééquilibrage du marché pétrolier d'ici la fin de l'année. De plus, des rumeurs évoquent de prochaines discussions entre les principaux producteurs de pétrole sur un plafonnement de la production.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En Allemagne, les prix à la production ont baissé de 2% en juillet sur un an, après avoir reculé de 2,2% le mois précédent. En rythme mensuel, ils ont augmenté de 0,2%. Le consensus Reuters était de -2,1% sur un an et de +0,1% sur un mois.

Vers 12 heures, l'euro cède 0,31% à 1,1318 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant