Analyse mi-séance AOF France/Europe - Première partie de séance morose, le pétrole et Wall Street à surveiller

le
0

(AOF) - Après deux séances de rebond, les marchés européens pourraient bien repartir dans le rouge ce mercredi. Les investisseurs se montrent peu enclins à prendre des risques alors que les rares statistiques du jour ne sont guère encourageantes pour l'économie. D'abord, la Chine a annoncé une baisse plus importante que prévu de ses exportations en mai. Ensuite, la Banque mondiale a fait passer de 2,9 à 2,4% sa prévision de croissance mondiale 2016. La tendance pourrait néanmoins s'inverser, le pétrole accélérant ses gains. Le CAC 40 perd 0,49% à 4 453,88 pts et l'EuroStoxx50 0,55% à 3 023,29 pts.

Le rebond des ventes de Sainsbury au quatrième trimestre 2015 (clos mi-mars) n'était-il qu'un feu de paille ? Sur cette période, les ventes du distributeur britannique avaient progressé de 0,1%, à magasins comparables hors carburant, signant leur première hausse depuis plus de deux ans. Mais les bonnes intentions affichées par le groupe n'ont visiblement pas suffi à prolonger la dynamique : au premier trimestre 2016 clos début juin, Sainsbury a vu ses ventes à magasins comparables hors carburant rechuter de 0,8%.

A Paris, plus forte baisse de l’indice SBF 120, Ingenico perd 4,24% à 104 euros dans le sillage de son concurrent américain Verifone, qui dévissait de plus de 20% hier soir dans les transactions d’après-Bourse. Le spécialiste des technologies de paiement électronique sécurisé a été sanctionné après avoir dévoilé des résultats et perspectives décevants. Au deuxième trimestre, clos fin avril, le bénéfice net de Verifone a chuté de 83,5% à 2,9 millions de dollars, soit 3 cents par action.

Havas (+0,33% à 7,565 euros) surperforme nettement un SBF 120 mal orienté (-0,65%) soutenu par la coïncidence de deux bonnes nouvelles : son renforcement au Canada et une note optimiste de Jefferies. Le groupe de communication a d'abord annoncé hier soir l'acquisition de TP1, agence de communication digitale québécoise basée à Montréal. Cette opération, dont les modalités financières n'ont pas été dévoilées, permet à Havas d'accroitre son offre de services intégrés au Québec en y ajoutant les nouvelles capacités digitales de TP1.

Les chiffres macroéconomiques du jour

La Banque de France a réduit sa prévision de croissance pour le deuxième trimestre. L'institution table pour sa deuxième estimation sur une progression de 0,2% contre +0,3% lors de son estimation initiale. L'indicateur du climat des affaires dans l'industrie est ressorti à 97 en deux points. L'indicateur du climat des affaires dans l'industrie s'est établi à 98, en hausse de deux ponts. L'indicateur du climat des affaires dans le bâtiment est resté stable à 97.

A 12h, l'euro cote 1,1371 dollar en hausse de 0,15%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant