Analyse mi-séance AOF France/Europe - Pétrole et résultats d'entreprises contrastés pèsent sur les marchés actions

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens sont mal orientés dans le sillage de publications d'entreprises mitigées. Si Technip prend la tête du CAC 40 après avoir relevé ses prévisions pour 2016 dans sa principale branche, le subsea, Schneider Electric est malmené après un chiffre d’affaires au troisième trimestre décevant. La tendance morose est également accentué par un pétrole qui est repassé depuis hier sous la barre des 50 dollars (la baril de WTI gagne 0,24% à 49,53 dollars). Vers 12h10, l'indice parisien cède 0,49% à 4 511,63 points et l'EuroStoxx 50 perd 0,32% à 3 071 points.

Après une ouverture en nette hausse à la faveur de l'annonce d'un bénéfice trimestriel inattendu, Deutsche Bank (-0,11% à 13,28 euros) reste désormais proche de l'équilibre. Cette réaction finalement mesurée s'explique par le fait que la première banque allemande n'a toujours pas réglé son litige aux Etats-Unis à propos la vente de titres adossés à des créances hypothécaires avant la dernière crise financière. La bonne surprise au niveau des résultats s'explique de plus par sa performance dans le courtage obligataire, qui avait déjà soutenu les bénéfices des banques américaines.

A Paris, Technip bondit de 3,38% à 61,19 euros après avoir révisé à la hausse ses objectifs dans le Subsea à l’occasion de la publication de ses comptes du troisième trimestre. S’agissant de cette division, le groupe parapétrolier vise désormais un chiffre d’affaires ajusté supérieur à 5 milliards d’euros contre 4,7 à 5 milliards d’euros auparavant et un résultat opérationnel courant ajusté à environ 700 millions d’euros. Il tablait précédemment sur environ 680 millions d’euros.

Schneider Electric (-3,60% à 60 euros) signe la deuxième plus forte baisse du CAC 40. Ni son chiffre d'affaires du troisième trimestre, inférieur aux attentes, ni ses perspectives stratégiques à trois ans n'ont trouvé grâce aux yeux des investisseurs. Sur la période allant de juin à septembre d'abord, Schneider Electric a vu son chiffre d'affaires baisser de 8% à 6,06 milliards d'euros, sous le consensus FactSet de 6,2 milliards.

Les chiffres macroéconomiques du jour

A 14h30 aux Etats-Unis, seront publiées les commandes de biens durables en septembre ainsi que les inscriptions hebdomadaires au chômage.

A 16h00, les investisseurs prendront connaissance des promesses de ventes immobilières en septembre aux Etats-Unis.

Vers 12h, l'euro gagne 0,02% à 1,0913 dollar.

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant