Analyse mi-séance AOF France/Europe - Pétrole et Fed pèsent sur la tendance

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens reculent nettement, les investisseurs continuant de craindre une hausse des taux de la Fed plus rapide que prévu après les déclarations du président de la Fed de Boston. Eric Rosengren a en effet indiqué vendredi qu'il ne fallait pas attendre trop longtemps pour relever les taux. La baisse du pétrole - le baril de Brent cède près de 2% vers 12h15 – pèse par ailleurs sur les indices. Côté valeurs, les pétrolières sont logiquement malmenées : Total et Technip cèdent 2,29% et 2,16%. Vers 12h20, le CAC 40 cède 2% à 4 401,51 pts et l'EuroStoxx 50 -2,13 à 2 988,04 pts.

En Europe, l'introduction en Bourse d'Uniper n'électrise pas les foules. Le titre de la filiale d'énergie conventionnelle (charbon, gaz,...) d'E.ON a débuté sa première séance boursière à 10,02 euros contre des estimations qui allaient de 5,5 à– euros par titre. Surtout, l'action du premier électricien allemand plonge de 12,5% à 7,14 euros pour toucher un plus bas depuis 23 ans. Les investisseurs s'inquiètent des provisions que E.ON devra enregistrer pour tenir compte de la valeur boursière d'Uniper, dont il continue de détenir 47%.

A Paris, Sanofi recule de 1,5% à 69,25 euros dans le sillage de la forte baisse du CAC 40 (-2,06%). Le laboratoire pharmaceutique français a précisé ce matin les termes de son partenariat avec Google via Verily (ex-Google Life Sciences) dans le diabète. Les deux sociétés créent une coentreprise baptisée Onduo. Ils vont investir chacun 248 millions de dollars dans la joint-venture. L'objectif d'Onduo est de développer des solutions complètes combinant dispositifs médicaux, logiciels, médicaments et soins professionnels, pour une prise en charge simple de la maladie.

Store Electronic Systems (SES-imagotag), en repli de 0,18% à 21,94 euros, limite ses pertes dans un marché en nette baisse (-1,89% pour le SBF 120). Le spécialiste de la transformation numérique du commerce physique est donc modérément touché par la fièvre vendeuse qui a saisi les marchés après avoir annoncé un partenariat avec l'allemand Findbox. Ce dernier a développé une solution innovante de reconnaissance optique de produits qui aide le consommateur à trouver instantanément un produit, mais aussi l'employé du magasin à placer les produits en rayon avec rapidité et précision.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aucun indicateur n'est attendu ce jour.

Vers 12h20, l'euro est en baisse de 0,14% à 1.1219 dollar.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant