Analyse mi-séance AOF France/Europe - Pétrole et Banques pèsent

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens se replient dans le sillage d'un secteur bancaire plombé par la baisse inattendue du ratio de solvabilité de Commerzbank et la poursuite du repli des cours du pétrole (-0,20% à 44,59 dollars pour le baril de Brent). En outre, le géant pétrolier britannique BP a déçu au second trimestre. A Paris, le relèvement des objectifs 2016 de Faurecia qui soutient le secteur automobile est relégué au second plan. Vers 12h15, le CAC 40 abandonne 0,38% à 4 371,34 points tandis que l'EuroStoxx 50 cède 0,34% à 2 963,16 points.

En Europe, Commerzbank (-5,15% à 5,522 euros) affiche la plus forte baisse de l’indice Dax après avoir lancé hier soir un avertissement sur sa solvabilité. La banque allemande contamine Deutsche Bank (-3,76% à 12,665 euros), nombreux étant les analystes estimant que celle-ci n’est pas suffisamment capitalisée. Commerzbank a fourni des informations préliminaires sur ses résultats du deuxième trimestre, dont les détails seront communiqués le 2 août. Elle a en particulier indiqué à cette occasion que son ratio de fonds propres durs a reculé de 50 points de base sur le trimestre à 11,5%.

A Paris, Faurecia bondit de 4,18% à 34,125 euros grâce des perspectives annuelles revues en hausse dans le sillage d'un premier semestre dynamique. L'équipementier a vu grimper son bénéfice net de 56% à 245 millions d'euros sur le semestre, avec un Ebitda qui a augmenté de 20% à 814 millions d'euros. Cette forte progression résulte essentiellement de la hausse de la marge opérationnelle qui augmente de 106 millions d'euros. Cette dernière a atteint 490 millions d'euros, soit 5,1 % du chiffre d'affaires total contre 384 millions d'euros et 4 % en 2015.

A contrario, le titre Europcar est sanctionné en Bourse, chutant de 9,52% à 6,615 euros et accusant ainsi la plus forte baisse du SBF 120. Malgré un retour au bénéfice sur son premier semestre (+3 millions d'euros après -157 millions en 2015), le loueur de voiture a vu son corporate Ebitda, son principal indicateur opérationnel, reculer de 9% (-7,5% à taux de changes constants) à 55 millions d'euros, avec un repli de sa marge à 5,8% contre 6,3% un an plus tôt.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Les statistiques sont exclusivement américaines. Les investisseurs attendent l'indice des prix immobiliers Case-Shiller de mai à 15 heures, l'indice flash des directeurs d'achat du secteur des services pour juillet à 15h45, puis les ventes de logements neufs en juin et l'indice de confiance du consommateur de juillet à 16 heures.

Vers 12h20, l'euro gagne 0,16% à 1,1012 dollar.

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant