Analyse mi-séance AOF France/Europe - Nette hausse grâce à Janet Yellen

le
0

(AOF) - Les marchés européens sont bien orientés, soutenus par le ton accommodant adopté par la présidente de la Fed hier et le rebond des cours du pétrole. Janet Yellen a en effet défendu le scénario d’un resserrement « prudent » de la politique monétaire de la Banque centrale. Les investisseurs attendent désormais les créations d’emploi dans le secteur privé en mars. A Paris, les investisseurs apprécient les perspectives à moyen terme d’Alstom. Vers 12h05, l’indice CAC 40 gagne 1,76% à 4 443,78 points et l’EuroStoxx 50 1,56% à 3 051,84 points.

En Europe, c'est en quelque sorte l'étape ultime du recentrage et de la simplification engagés par Metro Group (+10,07% à 27,04 euros) ces dernières années. Le distributeur allemand a annoncé ce matin qu'il prévoit de se scinder en deux entités qui seront ensuite cotées indépendamment et auront leurs propres structures de direction. D'ici mi-2017, les activités de vente alimentaire en gros, métier de base de Metro, seront extraites du périmètre actuel du groupe et hébergées dans une société créée pour l'occasion et renommée. Elle recouvrera les enseignes Metro Cash & Carry et Real.

Désormais totalement centré sur son activité d'équipementier ferroviaire après la cession de ses actifs énergétiques à General Electric, Alstom (+3,63% à 23,69 euros) a détaillé ses perspectives à l'horizon 2020. D'ici cette date, le groupe vise une croissance organique annuelle de 5%, ce qui lui permettrait de surperformer le marché du transport urbain (attendu en hausse de 4,1% par an). Alstom vise aussi une marge d'exploitation ajustée d'environ 7%. Société Générale a jugé cet objectif réaliste voire, dans une certaine mesure, prudent.

Neopost gagne 2,02% à 19,69 euros malgré une croissance organique annuelle décevante et de l'absence d'objectifs 2016. Le fournisseur de solutions de traitement du courrier a fait état d'une marge opérationnelle courante 2015 représentant 19,7% du chiffre d'affaires contre 22% en 2014 et un objectif d'au moins 19,5%. Le chiffre d'affaires est ressorti à 1,190 milliard d'euros, en hausse de 6,9%. Il a reculé cependant de 1,2% hors effet de change et 1,8% si l'on exclut également les effets de périmètre. Neopost n'a pas réussi à atteindre son objectif d'un chiffre d'affaires en repli "autour de 1%" à taux de change et périmètre constants, qu'il avait pourtant abaissé début décembre.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice mesurant le climat des affaires est passé de 0,09 à 0,11 entre février et mars. Il était attendu à 0,08 par le consensus Reuters. Le sentiment économique a, lui, reculé à 103 en mars contre 103,9 en février et un consensus Reuters de 103,8.

A 14h, Destatis, l'institut de statistiques allemand, dévoilera sa première estimation de l'inflation en mars outre-Rhin.

A 14h15, aux Etats-Unis, les investisseurs découvriront l'enquête ADP sur l'emploi privé de mars.

A 12h10, l'euro cote 1,1319 dollar en hausse de 0,25%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant